REMONTER LA MARNE de Jean-Paul Kauffmann

Publié le par M'amzelle Jeanne

 

tRemonter-la-Marne.jpg

 

 

 

Ce livre m'a été offert par ma fille pour la fête des mères..
Je n'en suis qu'au début...
Mais, je veux de suite vous faire part de ce que je viens de lire  page 61 
:


"Je ne possède d'autre existence que cette vie, certes arc-boutée au passé, mais cet appui, je le vois surtout comme un moyen d'exercer une poussée, une résistance contre le temps présent.

Cette dépendance me permet de tenir dans un monde dont on nous répète qu'il est riche, ouvert, imprévu. Je suis assez bien parvenu à échapper à son emprise. Le monde actuel a beau être quadrillé, il existe beaucoup de trous, de failles. Ce pays possède la grâce. Il a le chic pour ménager une  multitudes d'interstices, d'infimes espaces permettant de se soustraire à la maussaderie générale. Ce retrait, cette stragérie d'évitement face à l'affliction des temps sont à la portée de tous. Il suffit de ne pas se conformer au jugement des autres, à la prétendue expertise de ceux qui savent. Depuis mon départ, j'ai rencontré des hommes et des femmes qui pratiquent une sorte de dissidence. Ils ne sont pas pris dans le jeu et vivent en retrait. Ils ont appris à esquiver, à résister, et savent respirer ou humer un autre air, conjurer les esprits malfaisants. Ces conjurateurs tournent le dos aux maléfices actuels tels que la lassitude, la déploration, le ressentiment, l'imprécation. Sans être exclus, ils refusent de faire partie du flux.

De Charenton-le-Pont à Balesmes sur Marne  (Haute Marne).
Un article du Nouvel Obs,  de Février 2013, sous le titre " Le maître des eaux" m'avait donné envie de lire ce livre.
Jean Paul Kauffmann a remonté les 500 kilomètres de la Marne pendant deux mois. Physique et spirituel à la fois.
Enlevé à Beyrouth en mai I985, libéré après trois ans de captivité, d'obscurité, il n'a jamais vraiment renoué av ec le temps.

(Jean Paul Kauffmann né en 1944 dans la Mayenne, otage au Liban de 1985 à1988)

Publié dans POEMES

Commenter cet article

Catheau 23/06/2013 19:02

Remonter la Marne, remonter le temps, un livre que j'ai envie de lire. Merci.

M'amzelle Jeanne 24/06/2013 09:06



J'ai été un peu déçue par la suite donnée de cette remontée de la Marne..
"Tout compte fait" de Jacques Lacarrière.. tu connais ?
Je te souhaite une superbe semaine
Bizzouxx



Tricôtine 13/06/2013 01:15

Coucou Jeanne ! Sais tu qu'il résistait à sa façon pendant sa captivité en récitant chaque jour la liste des crus classés du Médoc . Ce livre fera sûrement beaucoup de bien au moral des
défaitistes, il émane une grande sagesse de cet extrait! Soyons positifs que diable ! Merci ma p'tite Mam'zelle Gros bizzoux

M'amzelle Jeanne 13/06/2013 04:44



Très chère petite Pascale.. Comme j'aime ton mot dans ma nuit.. agitée!
J'ai vraiment aimé ce paragraphe sur cette sagesse simple..et j'ai eu besoin de la partager avec vous mes amies!
Il fallait avoir un moral très fort pour ne pas flancher dans les conditions qu'il a dû vivre, et ma foi.. recapituler les différents crus de bordeaux est une façon de penser aux différences
ivresses.. virtuelles.
Mais c'est mieux d'avoir le flacon !!
Bonne nuit et au grand plaisir de se lire ou de s'entendre!



Lorraine 12/06/2013 17:16

Comment te remercier, chère M'amzelle, pour cet extrait tellement lumineux, tellement proche de ceux qui refusent d'être entraînés par le courant? Tu nous donnes là le vivifiant exemple d'une
liberté intérieure, dont trop d'humains font fi, et qui est pourtant une richesse.
Je ne doute pas que tu auras d'autres moments très riches à lire ce livre que ta fille a eu la pertinente gentillesse de t'offrir!
Je t'embrasse fort,
Lorraine

M'amzelle Jeanne 12/06/2013 20:31



Je suis heureuse de lire ton commentaire.. ce partage pour l'idée transmise.
Je ne connaissais pas l'auteur, avais partagé comme tant d'autres, sa longue vie de détention comme otage.
Il a une approche d'une vie simple, proche de la nature, en marchant de long de la Marne!
Je te souhaite une belle soirée chère Lorraine et t'embrasse fort!
Au plaisir de se lire encore!



Josette 11/06/2013 21:57

Jeanne j'aime beaucoup les livres de Kauffmann je n'ai pas encore celui là mais je vais voir si la bibliothèque ne peut pas l'acheter...
je l'ai découvert avec "l'arche des Kerguelen", "la chambre noire de Longwood", "La maison du retour"...c'est un homme qui a un regard juste.
je te souhaite une belle soirée
josette

M'amzelle Jeanne 12/06/2013 11:18



Merci pour ton passage..  ton commentaire. Je connaissais JPK par les médias et son long supplice d'otage.  Son livre sur son chemin sur les rives de la Marne est un témoignage
sur  le temps.. sur les gens qui passent, sont passés sur ces mêmes voies depuis la nuit des temps. Il a un regard pour conjurer, exorciser les mauvais sorts, ce qui est certainement la
suite de sa condition d'otage.
Que cette journée soit belle.. et au plaisir de se lire chère Josette ici ou là !
Bisous



leblogdhenri 11/06/2013 18:18

Bonjour Jeanne,

A la lecture de cet extrait, on ressent déjà la recherche du temps chez cet auteur. Le titre est en lui même déjà un symbole. Je te souhaite une très bonne lecture. Bise bien amicales. Henri

M'amzelle Jeanne 12/06/2013 11:23



Heureuse de te lire cher Henri.
Je lis avec plaisir ce livre qui parle de tant de choses, des gens importants qui ont vécus sur les rives, tout ce qui se passe le long d'une rivière, d'un fleuve depuis la nuit des temps..
Cette rivière prends sa source à quelques kilomètres de chez moi.. d'où l'importance pour moi de ce livre.
Bonne journée et au plaisir de se lire encore.