MARCELINE DESBORDES VALMORE

Publié le par M'amzelle Jeanne

MARCELINE DESBORDES VALMORE

MARCELINE DESBORDES VALMORE me dit Googol est ( une poétesse
qui reste encore à découvrir) ayant joué un rôle majeur dans l'écriture lors du "Romantisme" par Paul VERLAINE. Charles BEAUDELAIRE lui fait éloge.
Elle est née à DOUAI le 20/06/ 1786 -Décédée à PARIS le 23/7/1859
A la Révolution, Française elle avait donc 3 ans.
Son père qui était peintre en Armoiries fut ruiné à la Révolution. Ils partirent pour la Guadeloupe.
Marceline devient comédienne et chanteuse.
Une rue de Paris porte son nom
elle est enterrée au Cimetière e Montmartre.

Pour la journée des droits de la Femme  le 8 MARS
Je voulais vous parler d'une poétesse dont j'ai apprécié les poèmes à trois différentes étapes de ma vie.. Lorsque j'étais bébé chantée par ma maman... Puis au milieu de ma vie avec un autre texte :
Une phrase seule m'est restée :
"De mémoire de Roses on a jamais vu mourir un jardinier"
et dernièrement avec le texte qui sera lu pour le printemps des poètes :
"Le soleil sans la pluie, ouvrirait-il les roses ?"
Je vous en avais déjà parlé le 8 Juillet 2012
Voici le texte ci dessous de cette jolie berceuse

L'Oreiller d'un enfant

Publié le par M'amzelle Jeanne

Je retrouve ce poème que ma mère me chantait...  la mélodie aussitôt est revenue !

C'est avec émotion que je le transcris

   Marceline Desbordes-Valmore

Douai 20.6.1786  - Paris 23.7.1859

Cher petit oreiller, doux et chaud sous ma tête,

Plein de plumes choisies, et blanc, et fait pour moi !

Quand on a peur du vent, des loups de la tempête,

Cher petit oreiller que je dors bien sur toi !

 

Beaucoup, beaucoup d'enfants, pauvres et nus, sans mère,

Sans maison, n'ont jamais d'oreiller pour dormir;

Ils ont toujours sommeil, ô destin amère!

Maman! douce maman! cela me fait gémir..

LA JEUNE FILLE ET LE RAMIER.

Les rumeurs du jardin disent qu'il va pleuvoir;
Tout trésaille, averti  de la prochaine ondée
Et toi qui ne lis plus, sur ton livre accoudée,
Plains-tu l'absent aimé qui ne pourra te voir ?

Là-bas, pliant son aile et mouillé sous l'ombrage,
Banni de l'horizon qu'il n'atteint que des yeux,
Appelant sa compagne et regardant les cieux,
Un ramier, comme toi, soupire de l'orage.

Laissez pleuvoir, ô cœurs solitaires et doux
Sous l'orage qui passe il renait tant de choses.
Le soleil sans la pluie ouvrirait-il les roses ?
Amants, vous attendez ! de quoi vous plaigniez-vous?

Poésies posthumes; (Oeuvres poétiques. 1.11)
 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Je viens de relire Jeanne. Et le plaisir est toujours là aussi fort.
Merci pour cette douceur très appréciée
Bises de bonne semaine
:)
Répondre
S
Bonsoir Jeanne, comment vas-tu ? J'ai lu la berceuse de ton enfance avec infiniment d'émotion !
Je te remercie pour ce partage merveilleux et t'embrasse bien fort : sabine
Répondre
M
Comme c’est doux et caressant. J'aime beaucoup. Et je découvre. Merci Jeanne
Je t'embrasse
;)
Répondre
M
Coucou Martine !
C'est une berceuse que me chantait ma maman..La mélodie et très jolie aussi !
Je crois qu'elle existe sur le site de musique...?
Bonne fin de semaine..
Je t'embrasse de tout coeur.
M
Il y a eu Pascal Obispo qui lui a fait un bel hommage, et d'autres pour l'instant j'ai "un trou"
Bon dimanche M'amzelle Jeanne
Répondre
M
Un bel article dédié à cette femme, je n'aime pas le mot poétesse, que d'excellents chanteurs ont su mettre à l'honneur et qui le mérite !
Merci d'être passée sur mon chemin
Très bon dimanche
Répondre
M
Je ne connais pas les chanteurs chantant des chansons de Marceline ...?
J'ai eu la chance de connaître une jeune professeur de Français Russe de L'Université de Moscou et par Vidéo interposée j'ai récité ce poème -pré enregistré- devant les élèves de sa classe.. Exceptionnel !!
surtout à la fin lorsque l'on voit la classe me chanter le Bon anniversaire en Français bien entendu !
Ce fut un beau cadeau.
Bonne soirée.. Bises

!
D
merci de nous parler de cette poétesse, on les met trop souvent de côté. Bises.
Répondre
J
Merci pour ce choix , la berceuse est vraiment pleine de tendresse, quant à l'autre poème il ne peut que nous parler .
Bonne journée
Répondre
D
Une berceuse pleine de tendresse. C'est délicat, c'est frais. J'aime beaucoup !
Répondre
P
Et voilà une jolie berceuse.
J'ai découvert la poétesse dont, pourtant, je connaissais le nom.
Bonne fin d'après-midi M'amzelle Jeanne que j'espère avec moins de vent qu'ici.
Répondre
J
Une poète que j'aime beaucoup, merci Jeanne car je ne connaissais pas celui du petit oreiller il est si beau, je vais chercher la berceuse sur internent.
je t'embrasse
Répondre
C
Merci du magnifique partage Jeanne !
Bon et beau dimanche,
Bisous♥
Répondre
Z
Une femme poète que j'aime beaucoup Jeanne, tu as bien fait de nous en reparler.
Bises et bon weekend
Répondre
J
Je connais surtout de nom mais point tout son oeuvre et sa vie... merci Jeanne, bises
Répondre