REVEIL de PRINTEMPS

Publié le par M'amzelle Jeanne

 

 

015-copie-1.JPG

 

 

 

 

Fleurs de ce jour à peine écloses

Ne soupirez pas sur le soir
Vous ne pouvez pas empêcher
Que ce long trésor prodigué
S'en aille au fil du crépuscule.
Il faut que beauté meure et que tombe l'atour
Pour que se lève enfin le fruit sans rutilance
Et qui se gonfle au secret noir :
Tout l'avenir du pré  dans vos coeurs effacés.

Partez, fleurs de ce jour,

L'an prochain reviendra
Processionnant la perte aimante

Et la splendeur éblouissante:

La corolle effeuillée;

C'est l'océan de fleurs

 

Georges Chopiney

Abbaye de Clervaux

(Luxembourg)

Publié dans POEMES

Commenter cet article

leblogdhenri 14/06/2013 12:09

Bonjour Jeanne,

Quel magnifique poème, la nature est ainsi faite que sera demain ? Gardons surtout toujours l'espoir du lendemain. Bises bien amicales.

Henri.

M'amzelle Jeanne 18/06/2013 11:13



Roucoucou Henri..
Le thème est le même.. gardons espoir..
soyons heureux du peu que nous avons
et ne pleurons pas sur le beaucoup qui nous reste !



Josette 12/06/2013 18:51

la fleur se meurt pour donner vie au fruit...
belle philosophie Jeanne

M'amzelle Jeanne 12/06/2013 20:21



Heureuse de te lire Josette.. la vie est un perpétuel recommencement!
Je te souhaite une belle soirée !
Bisous



flipperine 12/06/2013 16:34

la vie un éternel recommencement

M'amzelle Jeanne 12/06/2013 20:20



.. et pourtant nous en sommes toujours surpris!
Bonne soirée.. je t'embrasse Flipperine



jill bill 12/06/2013 14:06

Bonjour Jeanne... Il en est ainsi de tout être vivant, unique... il meurt et d'autres prennent leur place au fil du temps, des saisons... Merci à toi... Bises

M'amzelle Jeanne 12/06/2013 20:19



Sage Jill ! Et pourtant..nous en sommes tellement surpris!
L'arrivée de l'automne pose toujours la même question.. Revèrais-je le prochain printemps?
Je t'envoie un doux bizou