LA POTEE HTE MARNAISE !!

Publié le par M'amzelle Jeanne

LA POTEE HTE MARNAISE !!

Nous allons fêter, dans quelques jours.. LA FÊTE DE RÉCOLTES

Instaurée par les pionniers  arrivés aux États Unis au I9eime siècle, lorsqu'ils ont pu remiser/engranger  leur première récolte.
Ce qui a été appelé par nos amis Américains THANKS GIVING.
Remerciements pour ce qui a été donné par la nature elle même.. pour l'amitié qui a été partagée entre les hommes..  cela continue toujours. Nous ne remercions jamais assez pour ce qu'il nous est donné, la reconnaissance est pourtant très importante!
Une autre manifestation s'est greffée : La fête des Sorcières ou  Halloween
aux symboles bien différents..

On ne se baigne pas deux fois dans le même fleuve.. mais on ne peut faire deux fois le même texte et il m'est très difficile de refaire le même texte que celui qui a été perdu voici deux jours !

Je vous joins la recette, qui avait aiguisé les papilles de quelques unes dont Jill, Zaza Colette et d'autres peut-être!
Recette convenant bien à cette festivité en cette période bientôt hivernale il est bon de manger un repas bien copieux entre amis, après avoir rentré les légumes pour l'hiver.

Cette recette a été tirée du Cahier de Recettes de l’École Ménagère Agricole que ma Maman a suivi en automne  I917, elle avait I6 ans,  est restée 6 mois et je suis admirative de son travail,  de sa belle écriture sans fautes, de ses cahiers soignés et tellement enrichissants.
La recette a été donnée pour 22 personnes, je suis certaine que vous saurez prendre les bonnes proportions pour votre repas..
Je vous souhaite un bon appétit et surtout un bel automne
  Je vous remercie d'avoir pris de temps de lire et d'apprécier,  peut-être, cette recette ancienne.

POTEE  HAUT MARNAISE 
Pour 22 personnes !!

500 grs de lard - (Moitié petit salé) - 500 grs de jambon -250 grs de saucisson – un gros chou – 8 litres d’eau – 2 carottes 1 navet -  ½ pied de céleri – pois ou haricots Verts pendant la saison – des haricots secs que vous aurez préablement fait tremper une nuit - un oignon persil – sel et poivre – pain pour la soupe.

 

Mettre à eau froide le lard et le jambon, écumer, faire bouillir.
 Ajouter chou blanc blanchi et autres légumes. Ne saler qu’après avoir goûté le bouillon. Au milieu de la cuisson ajouter seulement les pommes de terre et le saucisson. Laisser cuire 2 heures et demi environ. Passer le bouillon, le verser sur les tranches de pain. Colorer légèrement ..(arôme Patrel ?)
 Servir à part les légumes et la viande .


Recette prise sur le cahier d’Ecole Ménagère de Maman

Léa et lyoubo ont continués de nettoyer, vider, vérifier, trier, contrôler les pauvres objets posés là il y a Cinquante ans .
Caisses  en carton éventrées, caisses en bois rongées, il était impératif d'en venir à bout !
Je suis d'une génération qui conservait,..ne jetait rien,  pensant qu'un jour où l'autre nous serions bien heureuses de retrouver ce dont nous faisions fi .

Quel travail ingrat de porter a la déchetterie ce qui n'a plus de sens d'être conservé !
Nous devrions... oui mais émotionnellement nous ne pouvons pas .. faire un grand vide tous les cinq ans.
Lors de ces découvertes, que d'agréables souvenirs remontent en nos mémoires.. où si impriment !
C'est ainsi que les cahiers faits par ma Maman lors de son séjour  de 6 mois à l'Ecole Ménagère Itinérante sont remontés à la surface.. et quel bonheur !!!

je n'ai pas trouvé de photos adéquates..
Regardant la photo coté droit:
la troisième, en bleu,  c'est Mia dans son école de Moscou l'an dernier

Publié dans CROQUEURS DE MOTS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Bonjour Jeanne,

Ah les jolis souvenirs enrubannés! C'est toujours émouvant.
Cette recette ressemble beaucoup à celle de ma grand-mère. Elle y ajoutait un peu de potiron. Je revois nos assiettes avec la tranche de pain de campagne sur laquelle Mamie versait une grosse louche de sa soupe si parfumée.
Les jolies frimousses entourant ta ravissante petite fille pour conclure. Quelle belle page.
Merci Jeanne
Je t'embrasse
;)
Répondre
U
Chère Jeanne, les américains sont des gens qui ne connaissent pas leur propre histoire, ils célèbrent "Thanksgiving" alors qu'ils ont exterminé les indiens qui les avaient nourris et sauvés de la mort lors de leurs premiers hivers en Amérique , ce qui a donné naissance çà cette tradition ! N'oublions pas le passé et les greniers servent à raviver nos mémoires!
Répondre
P
Une bien belle petite fille que tu as M'amzelle Jeanne.
Je fais si rarement du "vide". Le dernier de l'année dernière, j'ai donné des tissus encore et encore, de ma mère, de ma belle-mère, de ma tante et voilà qu'il y a quelques jours une petite nièce décide de devenir styliste et se met à coudre. Du coup, je m'en voulais un peu.
Tellement de souvenirs dans tous ces objets.
C'est si bon de se plonger dans des cahiers comme ceux que tu as trouvés. En plus, de ta maman.
Genre de recette que je fais, sans chou car mon mari …
Bonne soirée Jeanne
Bisous
Répondre
M
Merci merci chère Pimprenelle.. Comme toutes les grand mères, et à plus forte raison lorsque l'on est comme je le suis..arrière grand mère.. Je suis émerveillée de cette petite Mia.. de la douceur de ses petits bras autour de mon cou. Je suis heureuse de lui parler de son aïeule ma maman: 5 générations !! Ainsi elle me semble se rendre compte de nos vies passées, que la vie passe.. laissant des traces de tous ces différents passages/
Comme je te comprends du regret de t'être séparée de beaux tissus!
Bonne soirée.. Bon dimanche..
Bonne fête à Tous les Saints !
Je t'embrasse.
R
Merci pour cette recette mais surtout ne pas mettre les cahiers de Maman à la déchète se serais bien dommage. Bisous
Répondre
M
Merci pour ta visite chère Renée !
Quel boulot de trier .."bon grain de l'ivraie" !!
Je t'envoie un bisou..
E
les souvenirs sont émotion et déchirement, devoir s'en séparer est une petite mort... merci pour cette recette tout à fait de saison, et qui sent les bons repas de famille d'autrefois - les fillettes en costume sont ravissantes, merci Jeanne...
Répondre
M
Merci chère Emma pour tes mots de.. réconfort !
Non ce n'est pas si grave mais cela est frustrant quand même.
J'espère que tu aimeras cette potée dont la recette date du siècle avant le dernier !!! (enfin presque !)
C
Jolie, la petite Mia, Jeanne ! Je comprends ton bonheur, de redécouvrir les cahiers de ta maman ! Je me joins à ton bonheur !
Bon vendredi et douce fin de semaine,
Bisous♥
Répondre
M
Chère Colette... je suis heureuse d'avoir reçue tes gentils commentaires et je te remercie
Comment vas-tu ?
Pour moi je ne suis pas mal.. mais ne plus pouvoir marcher.. quel handicap. Tout est plus lent.
Il me faut un temps fou pour ne faire que pas grand chose !! l'âge.. c'est l'âge..
Bonne fin de semaine
Avec amitiés je t'embrasse
J
Ah ça tient au corps comme on dit... les potées et autres plats mijotés d'hiver ! Les fait-on encore, avec la vie dite moderne des foyers travaillant à deux, plats vite faits... !? C'est sacré cet héritage Jeanne, au décès de papa, en 2013, maman partie en 2002, j'ai récupéré sa boîte aux vieux souvenirs de famille...,-) Mignonne Mia... j'ai connu une fillette de ce prénom, fille d'agriculteurs près de chez nous... Bonne soirée, bises, JB
Répondre
M
Merci Jill.. Fidèle Jill.. J'apprécie beaucoup tes visites..malgré malgré...!
Je suis de plus en plus lente.. et ne peux en faire plus !! Tu vois d'ici..
Heureuse de présenter mon arrière petite fille Mia qui à 9 ans 1/2
lors de ses activités.. de l'an dernier alors que les parents étaient à Moscou !
Merci beaucoup ! Oh! Jill je me souviens très bien du décès de ton Papa.. Six ans déjà
et de ce superbe petit garçon... un petit ange au ciel.. J'étais extrêmement triste pour toi.
La vallée des larmes existe bel et bien, mai malgré notre coeur déchiré.. nous devons avancer !
Je t'embrasse très fort.