Juin 1954... Souvenirs

Publié le par M'amzelle Jeanne

 Juin 1954... Souvenirs
 Juin 1954... Souvenirs
 Juin 1954... Souvenirs

Je tente de faire des rangements dans les rayonnages, de mettre de l'ordre dans mes archives.
Un papier jauni, arraché.. vient de tomber d'un livre !
Quelle émotion de revoir le passage lointain, du tournant qu'à pris ma vie. en cet été 1954
De cet été où "le petit monde" "The little people" dirait Haruki Murakami..ont changés le cours de ma vie.
Un cousin lointain repartant en Centre Afrique m'avait laissé sa "4CV" verte, à toit ouvrant
L'assurance m'avait abonné au "Touring Club de France".
Dans ce journal une petite annonce attire mon attention: "Experiment International" recherche des familles françaises susceptibles de recevoir des étudiants Américains pour deux mois.
En accord avec mes parents, je lance l'invitation.
Quelques temps plus tard.. le sort nous envoie une superbe jeune fille: Gloria Migliore, que je vais chercher en gare de Chaumont..Dans ses bagages, une bicyclette, prêtée par l'association, afin qu'elle puisse sillonner les petites routes de notre région.
Gloria vient de Frankfort, dans l'état de N.Y.
Gloria, heureuse gagnante d'un concours sur la France, devait envoyer chaque semaine un billet à son journal local sur son séjour.
La première semaine, elle reçoit un courrier venant d'un abonné au journal, qui lui fait part de son intérêt pour le billet ayant été stationné en 1918 avec sa compagnie, dans un petit village près de Chateauvillain. Ce monsieur directeur d'usine d'une fameuse marque de "Machine à Écrire" lui demande de prendre des nouvelles de la famille Charles O. d'Essey les Ponts.
Par la suite, avec les petits enfants, ce fut le début d'agréables retrouvailles.
A cette époque, ils étaient nombreux dans nos villages les Yankees et ma mère, alors qu'elle avait 20 ans, a connu elle aussi des militaires Américains en I918 venus aider les troupes Françaises à sortir du bourbier de cette horrible guerre 14/18, a soigner les blessés venus à l'arrière du front. Logés dans des baraques, les villages étaient transformés, ma mère en avait conservé un souvenir impérissable, de modernise, d'ouverture d'esprit. Un jeune Yankee lui a demandé sa main..il voulait l'emmener lorsque la guerre serait terminée.. Ayant décliné cette demande, je crois qu'elle l'a toujours regretté.. Elle ne voulait pas partir si loin elle aurait souffert de ne plus revoir sa maman qui était seule et avait besoin d'elle.
Là, je m'éloigne des vacances de Gloria.. et pourtant de nombreux détails ont leur importance, tout semble être lié.
Gloria était heureuse allant et venant photographiant de nombreux points du village tout l'intéressait. Pourtant un moment de tristesse passe dans ces yeux.."Je suis sur le même continent où vit ma grand mère.. et je ne pourrai pas la voir.. j'aimerais tant la connaître!
"Tu ne connais pas ta grand mère ?..
- Elle vit en Sicile et n'est jamais venue voir mes parents depuis leur immigration"
Je regarde la carte..et n'étant jamais effrayée par les kilomètres.. je lui dis:
..mais nous pourrions aller là voir ??
A cette époque.. pas de @, pas de téléphone, simplement des télégrammes (petits bleus)
Gloria avait traversé l'Atlantique en trois ou quatre jours, par bateau sur le "Seven Sea"
Ayant prévenu ses parents de l'éventuelle possibilité de se rendre à San Guippe Yato, il y eut beaucoup de réticences..
Ce joli pays étant aussi celui du célèbre bandit: Juliano...? la crainte de demande rançon, de kidnapping... Les parents de Gloria ne souhaitaient pas ce voyage.
Devant l'insistance.. ils n'ont pu refuser..
Nous voici donc parties.
Je connaissais de nombreuses familles Italiennes venues travailler en France dans la maçonnerie et à chacune de nous donner les adresses susceptibles de nous héberger le long du chemin.
Gloria me dit: tu sais sur le bateau j'ai rencontré un garçon de Stuttgart.. et j'aimerais tant le revoir... Qu'à cela ne tienne..regarde la carte de passer par là.. ou par là..une centaine de kilomètres de plus.. c'est tout !
Et nous voici parties...
C'est ainsi que nous avons ensuite traversé la Suisse..Lugano..
Passer le Saint Gottard pour arriver à Domodossola Italie..
Nous n'avions plus qu'à descendre la "botte"
Mais nous étions si près de Venise.. nous avons voulu faire un tour de Gondole ..
Près de Pise nous avons voulu photographier la Tour, le Baptistère..
A Vérone..nous voulions voir le cloitre..
Nous ne voulions rien manquer !!

Gloria.. Place Saint Marc Venise

Gloria.. Place Saint Marc Venise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Quelle belle histoire, Jeanne. J'en suis toute émue...
Répondre
M
Lors du défi 129... j'ai relaté notre séjour à Rome !
Très touchée que mon histoire.. après tant d'années ait une résonnance si sympathique Merci !
U
Quelle belle aventure Jeanne ! Et quelle audace de partir ainsi à l'époque sur les routes de l'Europe ! Chapeau bas !
Répondre
M
Bonsoir l'ami Ulysse !
Je suis ravie qui tu sois venu jusqu'à moi..ravie de lire ton agréable commentaire..
C'est vrai.. je n'avais peur de rien, croyant fort à ma belle étoile !!
Malgré mon âge, lorsque je suis au volant.. rien n'a changé... enfin autour de chez moi seulement...quand même !!
Avec amitiés, je te souhaite une belle soirée!
F
Que de beaux souvenirs d'une tranche de vie .Une vraie épopée .As-tu eu des nouvelles de cette Gloria plus tard ?
Bises
Répondre
M
Coucou Fanfan.. Oui, nous avons correspondu longtemps.. et puis d'autres aventures aussi exaltantes .. un moment sans nouvelles, changement d'adresse .. lettre retournée! Lorsque l'on voit les photos d'alors et de maintenant on voit que de nombreuses années sont passées!
Merci d'être passée Fanfan BIZZZ
C
Oh, comme j'aimerais t'écouter raconter tout ça ou te lire encore ! cela ressemble à un roman.
Juste rentrée d'escapade, je passe te souhaiter un bon dimanche, chère Jeanne.
Répondre
M
C'est agréable de lire ton commentaire ce matin !!
Merci chère Clara Tu dois être heureuse de retrouver ton home après une belle escapade !!
Je t'embrasse bien fort
Q
C'est magique !
Merci pour ces souvenirs partagés... j'espère aussi en avoir la suite bientôt. :)
Bises et douce journée.
Répondre
M
Oui.. chance ! car nous n'avons pas eu d'accidents, nous n'avons rencontré que des gens sympathiques et chaleureux qui ne nous ont pas volés..
Merci Quichottine d'être venue..
Q
Chance, je ne sais pas, mais en tout cas, vos souvenirs sont très beaux.
Merci. :)
Bises et douce journée.
M
Chère Quichottine.. Lorsque je lis vos chagrins, je suis très peinée et je me rends compte que mon "étoile chance" a éclairé mon chemin. Mon cœur déborde de reconnaissance et je remercie sans cesse....
C'est magique vous me dites, c'est ce que je ressens.
Je vous remercie et vous embrasse très fort.
E
quelle belle histoire, qui fait revivre une epoque encore liee a la grande histoire, mais tu vas raconter la suite ? etes vous arrivees en Sicile ? et ? et le jeune homme du bateau, l'a t elle revu ?
Répondre
M
C'est vrai chère Emma.. je ne peux pas vous laisser là en suspense de savoir si nous avons vu la grand mère..
Alors à bientôt !
Bonne soirée et grosses bises
D
Merveilleux souvenirs et si bien racontés. J'espère qu'il y a une suite ?
Répondre
M
Merci de votre gentil com.. de votre désir d'une suite..
Je vais y penser trop dommage de s'arrêter là alors que la Chapelle Sixtine, Naples et Pompéi..eurent aussi notre visite !!
C
Une autre"mémoire de fille" mais celle-là beaucoup plus souriante ! Merci de votre passage entre mes pages.
Répondre
M
Je pense avoir toujours été très protégée dans ma vie,
Dans ce voyage ce ne fut que gentillesses, aides de toutes sortes, cadeaux
Je n'ai jamais connu les affres que ton héroïne a eut à traverser.
Merci d'être passé me lire.
M
C'est une très belle tranche de vie que tu nous raconte avec certainement la naissance d'une amitié. La rencontre avec la grand-mère a dû être émouvante. Qu'est-elle devenue ? Es tu restée en contact avec elle. Il y aura peut être une suite. Bises
Répondre
M
Chère Martine, Oui, ce fut une belle aventure une chaleureuse rencontre. Nous avons correspondu de longues années.. et puis la surprise que les jours apportent à notre insu nous font connaitre d'autres belles histoires. Je pense pouvoir terminer les souvenirs de ce voyage et serai heureuse de t'en faire part. Merci de me suivre !!
Bonne soirée.. Je t'embrasse.
E
Belle aventurière !! Belle histoire....j'en suis baba !!
Répondre
M
C'était déjà une grande aventure de partir à 3hrs du matin avec le camion de l'entreprise chercher le ciment à l'usine Lafarge!
Je n'étais pas très loin de chez toi ..
Bonne soirée et au plaisir de se lire encore chère Eliane.
D
merci Jeanne de nous partager tes souvenirs. Cela me fait rêver. C'est un vrai roman. Bises
Répondre
M
Ta visite, ton commentaire m'ont fait grand plaisir.. C'est étrange de me revoir.. de me souvenir de cet appétit de l'inconnu.. alors que maintenant je ne souhaite pas aller plus loin qu'au bout de la rue avec le petit Gadgio!
Bonne soirée chère Andrée Merci, je t'embrasse.
J
c'est émouvant ces souvenirs ... merci Jeanne de les partager
Répondre
M
Je n'y pensais pas.. et tout à coup les mots sont venus comme si cela c'était passé hier !
Merci d'être passée Josette..Je te souhaite une belle soirée et t'envoie une bizz
J
Ah les souvenirs des jours anciens Jeanne, ils restent jeunes dans nos coeurs, merci à toi, bises
Répondre
M
Et oui.. et c'est sans regrets que j'y repense!
Merci Jill d'être toujours présente
BIZZZ
C
Oh ! Jeanne, superbes que ces souvenirs ! Tu étais dans le vent, comme on dit ici ! Merci mille fois de ce magnifique partage ! J'adore ça ! Bonne et belle poursuite de ce mardi ! Gros bisous♥
Répondre
M
Heureuse que ces souvenirs anciens aient pu te plaire Colette.. Ici aussi on le dit: être dans le vent..vivre avec son époque!
J'ai eu mon permis de conduire à 18 ans, je conduisais le camion de mes parents, mon papa étant malade.. Ce n'était pas facile mais cela m'a donné de l'assurance, de l'indépendance. De travailler avec des hommes.. je n'en avais pas peur et pourtant n'étant pas dévergondée.. j'aimais rire, j'aimais la vie.. C'est ce que je continue de faire!
Bonne soirée Colette!
.. je t'envoie une grosse bise
L
Coucou Jeanne, des souvenirs ensoleillés d'une belle rencontre et de voyages, dont tu as été l'heureuse instigatrice, merci de nous les faire partager, gros bisous !
Répondre
M
C'est vrai Hélène que les belles rencontres sans trop les chercher sont venues.. qu'une chose en entraînait une autre.. Étant très curieuse tout était bon pour moi.. les facilités semblaient se faire seules.. ce n'était pourtant pas toujours facile mais "le petit monde d'en bas" ou "d'en haut" (!) semblait toujours œuvrer pour moi... haha
Merci d'être passée.. Je t'embrasse très fort
R
mais tu étais une jeune intrépide pour cette époque j'âdore ça moi......Savoureux tes souvenir...Bisoussssss et merci de les partager
Répondre
M
Coucou Renée.. c'est toi qui m'a mise au défi de montrer ma photo descendant le Saint Gottard !
Et bien voilà la preuve j'y suis passée avant toi !!
Merci pour ton gentil com.
F
Palpitante aventure que cette chronique de la jeunesse d'après-guerres ! Gloria venait voir la France et elle a vu aussi l'Allemagne, la Suisse, l'Italie, la Sicile... Comment dit-on "vous n'aviez pas froid aux yeux" !
Après ce premier épisode, aurons-nous droit à la suite ?
Bonne journée Jeanne.
Répondre
M
Cher Francis.. Oupsssss lorsque j'étais jeune je me vieillissais de quelques années..
Mais là, je souhaite rectifier.. je n'avais pas I5 ans en 40.. 11 seulement !!
Bonne soirée !
M
Il faut savoir, que moi, j'ai connu 40 et l'évacuation.. que j'ai été émigrée à 15 ans ! (voir un texte de l'an dernier)
Alors depuis un moment mes yeux ne souffrent pas du froid. Les mauvais moments sont très vite oubliés.
Je me rends compte que j'ai eu une jeunesse heureuse.. et pourtant rien n'était simple!
Merci d'être passé Francis !
Z
Quelle belle rencontre et que de merveilleux souvenirs Jeanne. Par contre ne nous laisse pas à Venise, il faut retrouver la grand-mère de Gloria. Bises et bonne fin d'après midi
Répondre
M
Chère Zaza..Je me rends compte que j'ai eu une jeunesse dorée..lorsque je raconte mes souvenirs.. mais il y a eu de sombres, de très sombres côtés.. que j'ai toujours effacés! La suite de ce voyage.. peut-être.. Car cela vaut un peson d'or!
Bizouxx