Jeudi 14 août 2014 4 14 /08 /Août /2014 12:27

"Je est un autre." Arthur R.
Aubepine noire

 

A force de m'écrire

je me découvre un peu

je recherche l'autre

 

J'aperçois au loin

la femme que j'ai été

je discerne ses gestes

je glisse sur ses défauts

je pénètre à l'intérieur

d'une conscience évanouie

j'explore son regard

comme ses nuits

 

Je dépiste et dénude un ciel

sans réponse et sans voix

je parcours d'autres domaines

j'invente mon langage

et m'évade en Poésie

 

Retombée sur ma Terre

j'y répète à voix basse

inventions et souvenirs

 

A force de m'écrire

je me découvre un peu

et, je retrouve l'autre.

 

Andrée Chédid etoile filante

Par M'amzelle Jeanne - Publié dans : POEMES - Communauté : CROQUEURS DE MOTS
Ecrire un commentaire - Voir les 22 commentaires
Dimanche 10 août 2014 7 10 /08 /Août /2014 07:54

Ils l’ont tué !

Ils ont osé tuer le messie

Celui qui disait
 « Aimez vous les uns les autres »

Ignorants qu’ils étaient.

Ils n’avaient pas compris ce message
qui clairement disait

« Ce que vous faites à l’un de vos semblables

C’est à moi que vous le faites »

Des groupes se sont formés pour éclaircir cette parabole

Ne semblant  pas simple
aux yeux du monde
et de ses différents peuples.

Chacun à voulu la reprendre à sa façon
remodeler, refaçonner..
Ils ont tué le messie !

Celui qui annonçait que nous étions tous des dieux,
fils du très haut,
Que nous étions tous des étincelles émanées de Dieu.
Ils n’ont pas compris
que le mal qui était fait
à l’un de ses fils
c’était à Dieu lui-même qu’ils le faisaient

Ce matin

J’ai envie de pleurer

Devant l’ignorance de ces guerriers de tout poils,

Semant la mort.
Inutile de chercher Dieu quelque part

Il se cache
dans les cœurs des hommes

Et c’est horrible de voir, d’entendre
tout ce monde en souffrances

crier

« Dieu est mort »
Réveillons ...l'HOMME

 

 

Par M'amzelle Jeanne - Publié dans : POEMES - Communauté : CROQUEURS DE MOTS
Ecrire un commentaire - Voir les 11 commentaires
Vendredi 1 août 2014 5 01 /08 /Août /2014 21:08

coquille
Pour notre Amiral Dôminique
&
la Communauté des Croqueurs de mots
Voici le compte rendu
de cette quinzaine
au mât de misaine
********

Ce fut une belle aventure que de naviguer sur la mer

des bons sentiments
en votre compagnie !

Comme tout a une fin... notre quinzaine se termine
Je remercie tous les matelots participants
Ce ne fut que plaisir d'être en votre compagnie
Vous avez été efficace..

Il y a eu de beaux rendus..

J'ai fait de mon mieux pour aller congratuler

chacun (ne) des inscrits..

Je pense que j'ai pris chacun de vous dans mes filets
Si j'ai oublié
Ne m'en voulez pas mais faites moi un signe
(Excusée d'avance
Pour le jeudi en poèsie .)
Voici les participants :

Dominique notre Amiral
Jill Bill

Lenaïg
Enriqueta
Durgalola
Josette

Eglantine Lilas
Martine
Marie Cardabouche
Elle s'appelait Adrienne
Marie Chevalier
Antidote Dominique
Jeanne Fadosi
Henri de Margaux
Marraine Suisse
 Je n'ai pas vu ??
Carol
Lilou Soleil
Monnelle
Renée

Clara 65
Renée

8350986-couronne-de-laurier Vous avez tous bien mérité
cette couronne de lauriers

Par M'amzelle Jeanne - Publié dans : DEFIS - Communauté : CROQUEURS DE MOTS
Ecrire un commentaire - Voir les 13 commentaires
Lundi 28 juillet 2014 1 28 /07 /Juil /2014 08:00

defi-copie-1  
Sur ordre de notre Amiral Domi
je serai donc de quart

et tiendrai la barre fermement
afin que la Coquille

reste à flot !

Les sentiments ont été le choix de ce défi
 Et voici ma participation

 

 

Je fus "mise à maître" il y a si longtemps

que je n'ai aucune souvenance

de mon enfance.
Je viens du centre de la France.
Montée à Paris pour travailler

me suis mariée,

mon mari est voiturier.

Mais, ma vie entière au service du monde

je l'ai passée...
où il y avait du travail, à droite et à gauche..
et puis

dans des familles aisées et cultivées,
dans les beaux quartiers
de Paris.
Auteuil  précisément.

Et cela j'aime !
  Les sentiments, je n'en ai guère reçu, peu donné.

  J'ai 22 ans lorsqu'en I914

  Je dois m'occuper de l'ordre de la maison

et  d'un Monsieur
à la santé précaire
Qui n'a, sur l'existence
que des sentiments d'échecs
Il se pose toujours de grâves questions
 sur Amour et Jalousie.
Sa vie n'est colorée que de gris.
Je ne sais quoi lui dire.

Moi, ma vie elle me va bien ainsi
je n'en ai pas connu d'autres,

je fais ce que je dois faire et ressens quelque chose

au fond de mon  coeur

lorsqu'il sourit.
Est-ce cela que l'on appelle un sentiment ?
Lorsque la maison est impeccable
j'ai le coeur léger et je chantonne

dans une espèce d'allégresse.

J'apprends beaucoup ici
et je me plais dans cette ambiance
extrêmement feutrée.
  Je suis constamment appelée pour un oui pour un non.
 Monsieur est toujours dans les livres

et il écrit...

Il passe ses nuits à écrire
Toujours à la recherche.. du mot juste
je lui dis que c'est pas raisonnable !

Le lit est recouvert de papier qu'il faut récolter

coller, reclasser

Je peux lire sa graphie à l'envers!

Il m'appelle  lorsqu'il souhaite une tasse de lait chaud

avec une madeleine que j'ai fait, et
qu'il ne trouve jamais si bonne que celle de...
et je ris
Il se moque, souvent est ironique

c'est un tirant,

je trouve cela comique.
Je me sens utile en étant  près de lui.

Lorsqu'il sort le soir, la nuit

je tremble pour lui

Quelque fois il rentre dans des états pas possible...
Je le gronde
lui dis "que c'est peut-être dangereux"

Il me réponds : j'en ai besoin.. il le faut

Pour moi au petit matin, au moment de son retour
c'est la gaité du jour.
Naïvement, un jour je lui demande pourquoi il ne s'est pas marié?
"Il aurait fallu une femme qui me comprit. Et comme je n'en connais qu'une au monde, il n'y a que vous que j'aurais pu épouser"!

J'ose un jour, lui poser la question, et lui demande s'il mets une différence entre un amour platonique et un amour charnel

il m'a scrutée des yeux, puis il a répondu

" Je ne sais pas ce que vous voulez dire"

Du jour ou la maladie s'est aggravée,
je n'ai plus fermé l'oeil

pendant 7 semaines

pour soulager un peu sa souffrance,
je ne m'en suis même pas rendu compte...

Je me serais brûlé les ongles plutôt de ne pas le satisfaire!!
Ma vie était comblée près de lui

 Je pensais, je tremblais pour lui

Je me sentais comme sa mère, et d'autres fois comme son enfant

sans jalousie, sans espérances

Ma vie n'était rien

sans lui.
Nous avons partagé une quantité de sentiments

Tous, tellement différents!


 Céleste est mon nom.

 

Idées prises dans les pages du Nouvel Obs Avril 2014

"L'Ange de Proust"

On réedite le bouleversant témoignage, paru il y a quarante ans,

de Céleste Albaret

qui fut la gouvernante, à la fois maternelle et enfantine, de Marcel Proust

gribouillis-de-proust--.jpg marcel-proust.jpg -proust-en-fete.jpg

Par M'amzelle Jeanne - Publié dans : DEFIS - Communauté : CROQUEURS DE MOTS
Ecrire un commentaire - Voir les 25 commentaires
Dimanche 20 juillet 2014 7 20 /07 /Juil /2014 21:43

 

 

defi

 

 

 

 

La Coquille
&
L'AMIRAL DOMI
m'ont confiés la barre pour cette traversée
N° 128
quelle responsabilité ..
Je vais tenter de faire de mon mieux,
avec un équipage soudé!
J'ai prévu un grand choix de possibilités
qui feront de jolis ou drôles de textes.
  nous apprendront
les sentiments qui peuvent nous animer.
Les calles sont pleines de bonnes victuailles du choux pour empêcher le scorbute
 quelques barriques de rhum

 j'espère qu'il n'y aura pas de mutinerie à bord
Je compte sur vous pour être sur le quai à la date prévue
et rendre vos copies
qui seront


à programmer pour   le 28 Juillet 2014 à 8 heures du matin !


Par magie.. ou en réalité.. vous avez... connu..   aimé..
.Vous avez été le partenaire... le modèle..
Vécu dans l'univers d'un homme (ou d'une femme)  connu 

du siècle dernier.. ou de celui d'avant..

Il  ou elle était...
poète...philosophe.... écrivain..cinéaste.. acteur
.peintre..politicien..ou...

  Vous, vous étiez sa muse, sa femme, son ami, son médecin.. son mécène...
Nous serions  curieux de connaître

les sentiments

qui vous unissaient
Amitié.. amour.. jalousie.....
ou rancoeur ?

Dites moi si vous pensez participer !
Merci..

 

220px-Louis XIV 1666 Charles le BrunALAIN DELON
Saint Jacques

Platon.jpg

Par M'amzelle Jeanne - Publié dans : DEFIS - Communauté : CROQUEURS DE MOTS
Ecrire un commentaire - Voir les 31 commentaires

Ma fenêtre ouverte

zero papier grâce aux catalogues et promos en ligne de bonial

 

Que c'est agréable d'avoir une fenêtre ouverte sur la vie

Par tous les temps

Ce n'est que chaleur et bonheur.

Les jours gris  ou d'ennuis la toile  toujours brillante

 Pétille de vos idées

 De vos petites musiques

Qui  tournent dans la tête longtemps après

"Ma robe en soie.. là là là "

Et tant d'autres sons qui  redonnent cette jeunesse du coeur.

Le coeur n'a pas de rides

On le sait bien

Il est dit aussi que les douleurs sont des folles

Mais lorsqu'elles sont là

Ce n'est pas drôle

Alors vite vite appeler les Croqueuses de Mots

Regarder ce qui est en défi

Et c'est reparti 

Merci

Présentation

Recherche

Liens

Créer un Blog

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés