Lundi 20 octobre 2014 1 20 /10 /Oct /2014 08:00

Pour la communauté des "Croqueurs de Mots"

 

defi

 

 

Pour cette quinzaine qui s’annonce

C’est moi, votre capitaine
qui serai  à la barre

Pour le défi 132 dont voici le thème.

“Expliquer à votre sauce l’origine d’une expression connue”

Pour ma part j’ai choisi celle-ci :

Avoir la tête dans le “Q”

Tout est permis, image, photos, vidéos

Textes, poésies etc ….



fantomes_002.gif



Commandant Dômi,

je suis à vos ordres !

Permettez cependant
que je ne m'attarde pas dans l'expression
choisie.
Dans ma longue vie, j'ai du connaître des moments pénibles
se rapportant à cette situation.
Mais je pense

 l'expression récente.
Recherchant, pour vous plaire, quelques expressions courantes,

comme du "Pain béni"

celle-ci est venue hier soir.
Je vais donc tenter ici, de vous la développer.
et de vous parler
des Q Bénis

Une dame patronnesse,  "bien pensante"
de mon village
donc connue de longue date, passe quelques fois me dire bonjour. Beaucoup plus jeune,
toujours rapide ne voulant jamais s'éterniser
 Nos échanges sont  sans saveurs
En fait, nous ne partageons pas grand chose

Et hier, en partant

elle me dit :
"Ca y est, j'ai fait ma B.A !"
Je fut interloquée

Je lui ai donc répondu..
Il ne faut surtout pas que cela soit une obligation de ta part !
  Une visite devrait être un plaisir !!!

Je n'ai pas voulu être grossière

et lui dire qu' elle, elle me dérangeait....
Et que c'était moi qui avait l'impression de faire un partage avec elle !
Faire une "Bonne Action "
à mes yeux est un geste

qui a une valeur

de chaleur, de générosité sans compter 
ni le temps ,ni l'argent
de ce que l'on donne

C'est quelque chose qui a un prix, 

ou qui n'en a pas
d'ailleurs...
Mais surtout, dont on ne se vante pas !

Par M'amzelle Jeanne - Publié dans : DEFIS - Communauté : CROQUEURS DE MOTS
Ecrire un commentaire - Voir les 17 commentaires
Lundi 6 octobre 2014 1 06 /10 /Oct /2014 08:00

coquille

 

Sous le Haut Commmandement
de notre Amiral DÔMI
dans sa coquille


Le QUAI DES RIMES
nous propose :
Le thème de "LA CHANCE"
à travers
les jeux de hasard

(Jeux de carte, tickets à gratter, tirages au sort, jeux de casino, loto…)

et de publier votre participation
le Lundi 6 octobre
Avec-le-loto--defis---130.jpg


Je  n'ai jamais eu de chance..
Un logis sans charme.

Un patron constamment sur le dos.

Un boulot éreintant et mal payé.

Un mari jamais présent,
des enfants ne quittant pas mon jupon.
Je tirais l'un.. je poussais les autres
Et puis un jour,
ma copine Domi m'a entraînée à la sortie du boulot
jusqu'au bistrot
Là, nous avons pris une Geuze et un ticket  de lotto
où nous avons mis  nos chiffres préférés
On a misé  chacune deux euros
Et le vendredi soir,
au tirage
Alors que j'avais déjà tout oublié....
Le téléphone sonne

Notre numéro de chiffres improbables est sorti
Nous avions gagné le pactole !!


Ce fut comme un tsunami
Dés le lendemain
Une limousine nous attendait
( pas la vache, non une vraie  berline avec chauffeur)

Nous avons été briffées, boostées,
Dorlotées
Conseillées... pour placer notre argent !
Nous avons retrouvés des amis que nous avions perdu de vue
que l'on aurait jamais recherchés non plus !

Le boss
Oui, le boss lui même nous faisait des courbettes

nous appelant par notre prénom

et en mettant  "chère" devant !
Nous en étions sidérées
Nous avons eu le feu vert pour nous ecclipser

On nous tenait même la porte de sortie réservée aux autorités !
Maquillage, institut de beauté
Tout le monde était à nos pieds..

Nous n'avions même plus la nécessité de penser
Tout était "pré-cuit" pour nous
On nous offrait les plus belles résidences

Le tapis rouge était permanent
Cela a duré un moment..
Chaque soir, nous étions les reines de certaines

 "Sapré soirée"
Nous n'avions rien à envier

on avait tout.
Et puis à force, Champagne, Foie Gras, Caviar

sont devenu lassant
et sous cape
Nous rêvions de pouvoir aller en cachette
manger des moules - frites

avec les doigts,
  retrouver l'appart du cinquiéme sans ascenseur
de retrouver nos maris
et leurs défauts,

de pouvoir les attendre, de crier sur les gamins.
Bref...

Nous regrettions notre temps
d'avant

Allez fini les strass et les paillettes

nous n'en pouvions plus
je vous l'ai dit..
Je n'ai jamais eu de chance. !

"Jamais contente.. toujours insatisfaite..."

Me disait ma mère !

Par M'amzelle Jeanne - Publié dans : DEFIS - Communauté : CROQUEURS DE MOTS
Ecrire un commentaire - Voir les 20 commentaires
Lundi 22 septembre 2014 1 22 /09 /Sep /2014 08:00

coquille    Les
CROQUEURS de MOTS

Et

le Commandant Domî
dans sa coquille,

ont confiés la barre

A notre amie
Lenaïg

Et c'est à l'évasion
que Lenaïg nous convie..!

Inventer une histoire, un souvenir..

Prendre des personnages

et les mettre en scène..

 

 

  S’EVADER
.. est une histoire "évadée" de mon imaginaire
Cette énorme araignée
vient d'être "capturée"
ce matin
par mon petit "Sony"

Elle est réellement énorme !

Les insectes pris dans sa toile pourront-ils

s'évader ?

 

 


 

 

 

005-copie-2.JPG

Portes et fenêtres pourtant grandes ouvertes, je me sentais à l’étroit dans mon univers.
Impression d'être prise dans des filets, d'être guettée avant d'être mangée !!
Des désirs de partir ailleurs, des envies de vivre autre chose  me rongeaient, me collaient à la peau sans pouvoir trouver le moyen de m’en libérer, de sauter le pas et d'entrer dans un autre cercle que celui qui m’étouffait.
Je ne voyais pas le moyen de me sortir de cette geôle dorée !
Des années d’esclavage  sans pouvoir se libérer des chaînes crées autour de moi,. De ces chaînes invisibles qui vous tiennent tellement serrées.
Elles étaient serrées  ces chaînes,  à tel point  que j’étouffais  dans le plus beau des endroits de la terre.

Arrière pays Niçois !
 De la terrasse je pouvais voir la grande bleue sur laquelle voguaient les bateaux qui  me donnaient envie  de partir si  loin…  Les mimosas embaumaient au printemps... orangers... citronniers... oliveraies... les autres saisons !  A longueur d’année, j’étais entourée  de parfum.

Mariée à un mari ayant une belle situation,  aux apparences charmantes, des amis, des relations.
Pourtant je me sentais  seule, enfermée, étouffée  et tellement  mal aimée !
Il était loin ce temps où j’avais dit "oui" à l’homme  qui se disait  avoir  été captivé par ma douceur.
De mon enfance, j’avais conservé les doctrines enseignées par  « Les enfants de Marie ». Je n’avais aucune personnalité, toujours sous contrôle… ce contrôle invisible ! Cet œil que vous regarde et vous culpabilise. Je me sentais toujours en faute,  mon mari se jouait  de ces sentiments et  ne faisait rien pour me redonner cette confiance en moi dont j’avais tant besoin.
Ce  qui devait arriver … arriva !
D’autres femmes autour de lui surent capter  son attention  au bénéfice de leurs  intérêts,  ce fut la descente aux enfers pour moi.

Enfermée … enfermée dans ma tête et dans mon cœur !
Par chance, suite à un échange de pensées  avec une amie,  j’eu le réflexe de donner un grand coup de pied…dans cette piscine imaginaire, alors que je touchais le fond.
Un  sourire me fut lancé.. je l’ai attrapé au vol.. et puis j’en ai vu d’autres  de sourires..  plus beaux, plus éblouissants  les uns que les autres..certains avec de jolies dents bien blanches, d’autres sans dents.. « Les fameux sans dents » ce furent  les plus touchants.. et le début de mon changement.
Depuis quelques  jours,  il était toujours au même endroit, je l’apercevais  lorsque je sortais. Son sourire était  beau et  franc. Ses yeux rieurs, lorsque je passais devant lui me fascinaient. De longs  cheveux et une barbe blanche, je ne pouvais lui donner d’âge, sa chemise ouverte montrait un torse sec et bronzé,  cuit par le soleil. Il n’avait  pas le baluchon,  ni le gobelet posé à ses pied pour quémander. Que pouvait-il attendre …quel rendez  vous manqué le  faisait- il rester là, assis sur ce muret.
Passant devant lui, les yeux baissés inclinant doucement ma tête pour le saluer, je ne vis pas la pierre qui me fit me tordre le pied.. Il se leva pour m’aider.  Le muret fut le bien venu pour me reposer, me remettre de cet étrange et banal incident. J’étais interdite.. interdite de  mon audace d’avoir accepté son aide..L’inconscient m’avait fait passer sur  cette pierre  mise devant mes pas  et  accepter l’aide d’un  inconnu…  J’étais troublée… je devais repartir.
Et pourtant,  je restai là,  écoutant des paroles dont je ne comprenais pas vraiment le sens.. Sa voix était douce,  fascinante : « Votre monde se termine… Votre civilisation se termine… Il se prépare un nouveau cycle ou les hommes vivront totalement  différemment où les hommes et les femmes seront libérés du joug de domination ou les hommes croiront à la fraternité, à la joie et à la beauté » La libération vient de l’intérieur !

J’avais déjà entendu ce message, mais jamais dit de cette façon douce et précise, je levai les yeux vers cet inconnu... pour lui sourire à mon tour…
Déçue,  je vis sa grande silhouette s’éloigner au loin, mais j’avais compris le message, « la libération vient de l’intérieur ».
  Doucement, mon regard m’a fait voir  les choses autrement, j’ai souri à la vie.. La vie m’a répondu, un  changement s’est opéré en moi, ma liberté je la dois à moi seule  et à ma vision différente de la vie !

 
Le livre de Roger Auque,  décédé dernièrement,  « Un otage à Beyrouth »,  à qui a été décerné le Prix Vérité 1988 m’a fasciné au moment de sa sortie. Détenu otage au Liban par le Hezbollah pendant plus d’un an, il décrit son évasion intérieure, malgré l’emprisonnement  dans  le peu d’espace d’une  geôle, la férocité des géoliers !

Monsieur Mandela.. a lui aussi  et pendant de longues années décrit ce sentiment de liberté intérieure  il l’explique dans ses nombreux livres.


 

Par M'amzelle Jeanne - Publié dans : DEFIS - Communauté : CROQUEURS DE MOTS
Ecrire un commentaire - Voir les 30 commentaires
Lundi 8 septembre 2014 1 08 /09 /Sep /2014 08:00

001-copie-2 b defi
Eh bien le plus diff coquille icile est de trouver une photo qui vous parle !

Ensuite il faut savoir capturer cette fameuse photo, scanner, cadrer et voici deux heures que je suis la dessus et ne sais pas si ce défi va pouvoir finalement être réalisé !!
Photo minisculement ridicule tout en haut de ce texte..
et indomptable en bas...

Je vais vous décrire ce que vous ne pouvez voir que difficilement tellement c'est petit alors que la réalité est grandiose.
Sous la Haute Autorité
de notre Amiral DÔMI

C'est  Enriqueta
qui a pris  la barre pour ce défi

Avec les consignes suivantes :
Choissez une photo qui date de plus de vingt ans
et dites-nous pourquoi
vous l'avez choisie !

Nous sommes en I954...Rome est à mes pieds.. (Sans rire.. cela fait 60 ans .. j'y crois pas)
Le film vacances Romaines vient d'être tourné.... et je suis là!

Assise sur l'une des murailles des sept collines de Rome, ,je ne me souviens cependant pas de son nom: Palatin, Aventin, Caelius, Capitole, Quinrinale, Viminal ou Esquilin ?? Une amie Romaine, Elena Farina est près de moi..elle nous guide dans la ville. C'est Gloria Migliore, une amie de Frankfurt, Etat de New York  USA, qui prends la photo. Le personnage à gauche ne fait pas partie de notre petit groupe.. nous ne sommes que trois !!
Gloria, diplomée de l'Université de FranKfort N.Y, reçu un prix qui lui offrait un voyage en France, en contre partie d'un article journalier dans le quotidien de sa région. A cette époque, il n'y avait pas de ligne aérienne, Gloria a donc mis 7 jours pour rejoindre le vieux continent sur le bâtiment "Seven Sea".

Elle venait pour un séjour linguistique de deux mois sous le couvert d'une institution "Experiment International" responsable de trouver des familles pour héberger les étudiants. Le sort fit que cette étonnante jeune et jolie jeune fille fut désignée pour être notre hôte. Nous étions du même âge 24 ans. Je suis fille unique, mon père est décédé depuis quelques années,  ma mère et moi tenons un commerce.
Gloria me dit:
-Je ne peux croire être sur le même continent que ma grand mère.. je suis triste car je ne la connais pas !
-Tu ne connais pas ta grand mère ?
- Non, je ne l'ai jamais vue, elle habite avec mes oncles à San Giusuppe di Yato en Sicile !
Je possède une petite 4CV, c'est la période des vacances, je regarde la carte.. Les kilomètres ne m'ayant jamais fait peur.. je lui dit:
- Et si on y allait voir ta Grand mère..
Sa famille prévenue par télégrammes, les SMS et autres facilités actuelles n'existant pas, est effrayée !!
Rétissante la famille Migliore, craint un kidnapping avec demande de rançon du célèbre bandit Guiliano X de Montelepre.
(un film a été fait sur ce soit-disant bandit au grand coeur!)
  La résistance n'a pas duré bien longtemps à la requête insistante de Gloria.  Nous voici donc partie avec moults recommandations.. en priorité celle de ne pas oublier de prier Saint Antoine.. Protecteur de ceux qui prennent la route !
J'avais glané ici et là des adresses d'amis Italiens, ( émigrés de longue date, maçons dans ma région) sur le long de la route qui pouvaient nous procurer de l'aide, ou le gite.. le cas échéant. Nous ne voulions dépendre de personne, c'est ainsi que nous avions trouvé un petit hôtel face à la gare de Rome.
Je souhaite saluer notre point contact Romain: Elena.
Lui téléphone pour lui donner des nouvelles de sa famille.. quelques temps plus tard la voici qui arrive courroucée..
-  Des jeunes filles bien élevées ne logent pas seules à l'hôtel..
et manumilitari la voici qui s'affaire à remettre dans nos valises les vêtements que nous avions soigneusement pendus dans le vestiaire !
Nous avons été très heureuses et choyées chez Elena et son mari Emet, qui chauffeur de la Cinecitta nous a permit de voir tourner le film "Elene de Troie",  j'y ai vue Brigitte Bardot tenant dans ses bras un petit teckel roux.. Le grand  Charleton Heston .. Inoubliable dans tant de films.
J'étais émerveillée de ce voyage qui m'apportait tant..  qui m'a laissé des souvenirs si vivaces.. Nous sommes allées à Naples ou nous avons laissé notre voiture pour prendre le bateau.. Palerme, Montelepre, San Guisppe di Yato Quel beau voyage !!
Finalement, Gloria pu embrasser sa grand mère, nous n'avons pas été kidnappées mais l'ambiance était cependant très tendue!
Notre correspondance avec Gloria s'est interrompue il y a quelques années, mes amis Italiens ne sont plus.. la vie cependant continue cahin caha chez moi, heureuse d'égréner mes nombreux souvenirs.
Merci aux croqueurs de môts et à Enriqueta, d'avoir pu fait revivre ce souvenir.. Mais il me semble que je me répète..???

001-copie-2

Par M'amzelle Jeanne - Publié dans : DEFIS - Communauté : CROQUEURS DE MOTS
Ecrire un commentaire - Voir les 21 commentaires
Jeudi 14 août 2014 4 14 /08 /Août /2014 12:27

"Je est un autre." Arthur R.
Aubepine noire

 

A force de m'écrire

je me découvre un peu

je recherche l'autre

 

J'aperçois au loin

la femme que j'ai été

je discerne ses gestes

je glisse sur ses défauts

je pénètre à l'intérieur

d'une conscience évanouie

j'explore son regard

comme ses nuits

 

Je dépiste et dénude un ciel

sans réponse et sans voix

je parcours d'autres domaines

j'invente mon langage

et m'évade en Poésie

 

Retombée sur ma Terre

j'y répète à voix basse

inventions et souvenirs

 

A force de m'écrire

je me découvre un peu

et, je retrouve l'autre.

 

Andrée Chédid etoile filante

Par M'amzelle Jeanne - Publié dans : POEMES - Communauté : CROQUEURS DE MOTS
Ecrire un commentaire - Voir les 26 commentaires

Ma fenêtre ouverte

zero papier grâce aux catalogues et promos en ligne de bonial

 

Que c'est agréable d'avoir une fenêtre ouverte sur la vie

Par tous les temps

Ce n'est que chaleur et bonheur.

Les jours gris  ou d'ennuis la toile  toujours brillante

 Pétille de vos idées

 De vos petites musiques

Qui  tournent dans la tête longtemps après

"Ma robe en soie.. là là là "

Et tant d'autres sons qui  redonnent cette jeunesse du coeur.

Le coeur n'a pas de rides

On le sait bien

Il est dit aussi que les douleurs sont des folles

Mais lorsqu'elles sont là

Ce n'est pas drôle

Alors vite vite appeler les Croqueuses de Mots

Regarder ce qui est en défi

Et c'est reparti 

Merci

Présentation

Recherche

Liens

Créer un Blog

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés