Lundi 24 novembre 2014 1 24 /11 /Nov /2014 14:15


Souvenirs.. !

- hey  tu sais que la Marie elle se marie aujourd'hui ??
- J'aurais aimé la voir  dans sa jolie robe à la sortie de la messe..
- Y parait qu'elle coute cher... elle l'a pas eu chez Darty!
- oui, moi aussi,  mais on sort trop tard..
- On pourrait peut-être se faire remplacer ...?
- Tu crois que l'chef nous donnera le billet de sortie ?
- Ben oui.. il sait bien que nous étions amies avec elle !
- On a fait n'ot première communion ensemble..

- Elle aurait pu t'inviter quand même!

- ....

- On peut toujours demander une heure de pause..?
- Ca serait l'top si on pouvait la voir
- T' as d'jà vu son futur mari..
- ouais
-  Ca veut dire quoi ce wouais

- Comme ça

- tu m'sembles en savoir plus que tu ne veux me dire..
- Allez dis-moi..
- Oh! arrête avec ça... t'extrapol..

- J'extrapol.. j'extrapol.. pet'et pas tant qu'ça

- c'était l'copain d'mon frère.... alors !
- y v'nait réparer sa voiture au garage

- Sa BM ?
- ouais et la Porsch aussi

- et puis on faisait des essais sur route
- Il conduit vite..
- Tu crois pas qu'il est un peu casse-cou ??
- Elle a d'la chance quand même  la Marie

- P'ete que oui...

- Faudra voir .. à l'usage..

- T'es pas drôle toi !

Par M'amzelle Jeanne - Publié dans : DEFIS - Communauté : La Petite Fabrique d' Ecriture
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Mercredi 19 novembre 2014 3 19 /11 /Nov /2014 20:35

"Gouter à la  Maison de Retraite !"

A Madame la Directrice,
A l’ occasion du mariage de sa fille Marie, 
Madame… de XYZ

sera heureuse de partager la pièce montée avec vos résidents
.........……
.................……..


-          - Vous savez c’que j’ sais ?
- dites vouère un peu
- Vous savez la p’tite Marie.. elle se marie demain..
- Eh ben sans êtes invitées.. on mangera quand même de la pièce montée !

-    -   .....Noooon ! j’y crois pas
- C’est ben la première fois qu’ça arrive..

-    - .....Oui.. et ils ont même apporté des  dragées.. !
-  Faudra  faire attention.. à  nos dentiers !! hi hi

 -   - C’est quand même des bonnes  gens d’penser encore aux vieux !
- C’est pas tou ’l’monde qui f’rait ça.

-    - .... Oh  je rappelle ma mère travaillait chez eux dans l’temps quand elle était jeune....
- ....ben.. elle a jamais r’gretté.. elle était bien considérée..

-   -....

 ... - ......Y qu’à la fin.. vous savez  le père … du père…  de Monsieur..
- ...Son grand père quoi !
-  Ben quoi donc..

-    -  ...

B     vous .. vous  voyez pas… Y courait après quoi ! Elle est partie et pis c’est tout
- Il avait du gout.. elle devait être bien jolie..
- mais c’est loin.. ya prescription !
- C’est quand même des gens gentils..

-   - .......  Ouais… gentil n’a qu’un œil..
......La fortune comment donc qu’elle est v’nue ?

-   -  Allez on dit rien,  puisqu’y vont nous faire goûter au gâteau
- Oui, on mange et on dit rien ..
- N’ faut pas remuer la boue…
- Oh ! vous y aller un peu fort…

-    -....... Mais .. non .... j’ai rien dit !

-    -.... Chuttttttttttt  V’la la Directrice.. elle va  nous en parler..

-          On n’dit rien !

-          Motus et bouche cousue..
-   ....Croix de bois croix de fer.. si je mens j’vais en enfer.. !
-  Allez bonsoir M’mam Merlot

-    -  Bien l’bonsoir à vous M’mam Chenu

 

M’mamzelle Jeanne
http://endirectdechezmoi.over-Blog.com

Par M'amzelle Jeanne - Publié dans : DEFIS - Communauté : La Petite Fabrique d' Ecriture
Ecrire un commentaire - Voir les 13 commentaires
Mardi 11 novembre 2014 2 11 /11 /Nov /2014 13:17

 

cornflower-142971__180.jpg

 

 

Dans un petit carnet  trouvé dans une boite à souvenirs,
Soudé à un
Portefeuille de plus de cent ans d'âge,
au cuir usé et taché d'avoir reçu rafales d'eau et de boue
Cachant précieusement un trèfle à quatre feuilles
une image de la vierge...
Avec émotion
je  viens de recopier les mots de mon père
Il n'avait que 22 ans !

 

flowers-165193__180.jpg

 

Ma vie pendant la guerre

                                                        1914 - 1918

 

                                               Henri PARISEL Caporal 155 d'Infanterie

                                         IO° compagnie Secteur 206

Classe  1916 

Matricule: 7861

Recrutement de: CHALONS SUR MARNE

Mobilisé le 11Avril 1915

Au 164 régiment Infanterie 31° compagnie

Profession civile ; Ferronnier en carrosserie

Domicile Civil : EPERNAY Marne

Adresse à qui écrire en cas d'accident:

Monsieur PARISEL

49 rue de l'Abattoir EPERNAY Marne

Citation à l'ordre du  Régiment

Le : 6 Août 1918

Décoré de : La Croix de Guerre.

 

Mon séjour et passage en Lorraine et Allemagne

 

Armistice !  Nous sommes heureux.

Je rentre de perm. Arrivé à la Compagnie le 15, je retrouve les copains entre autre HAUSER, bon accueil .

Le 16, le bruit court que le lendemain nous partons pour occuper !

Le 17 Novembre en effet 2 heures du matin, réveil en fantaisie, sac au dos, nous partons il est 4 heures. A 6 heures nous passons les lignes, légère émotion, craignons les mines. Passons un premier village Lorrain.. bien démoli ! Deuxième village démoli.. on trouve un seul Lorrain.. sommes content.. lui aussi. Nous ne craignons plus les mines, nous marchons toujours et commençons à être fatigués. Nous rentrons dans le premier village habité, Mimile en met un coup (?)

Les "civilos" nous jette des fleurs, ils sont heureux, nous aussi. Nous ne cantonnons pas encore ici ! Voyez fatigue. 5 Kilomètres de tirés, le premier bataillon nous quitte, ainsi que le deuxième. Ils sont arrivés et nous pas encore! Encore 4 Kilomètres et nous y sommes. Bien fatigués, les habitants sous embrasse, nous paie a boire.. pas de pinard, il n'en ont pas! Nous nous apercevons qu'ils manquent de tout, je donne une boule de pain et du chocolat à un gosse, il en est fou.

 15 Novembre: On repart 10 Kilomètres à faire, tant mieux ! Le bataillon passe une revue de..(Caron?), moi je pars avec Julot faire le cantonnement nous sommes une dizaine et les premiers Français qui passons là... arrive à Wittancourt, une nuée de gosses court après nous.

Nous faisons le logement, chaque maison nous paie la gnolle, y a du bon!

Cherche un lit, en trouve un, couche avec Hauser, mange chez l'habitant,

Choucroute, on leur paie du pinard, très heureux, coopératif, prend du savon (?) pinard bouché pour les vieux.

 

  Reste 5 jours.. on se la coule douce !

23 Novembre En route! 25 kilomètres. Partout bien reçus, quand même fatigué. Arrive à Longueville, pavoisé, retraite aux flambeaux, bal.

 Y a du bon! Bière, gnolle à l'oeil. Couche dans le foin pour une nuit, bien dormi

 24 Novembre Sac au dos : 20 Kilomètres à pieds.. On en a assez! Nous passons à Saint Avold, ville assez grosse, pavoisée! Le 154 passe devant nous. Entrons en Prusse Rhénane, usine en masse, les patelins se touchent ! Nous marchons au pas cadencé et sommes fatigués. Les Boches nous regardent d'un sale œil. Nous arrivons à Wolklingen 25 mille habitants, nous défilons devant "Caron". Cantonnement usine, pas mal.. voyez punaises. Nous restons 3 Jours, nous sommes bien avec les civils.. nous buvons sans payer.. 12 sous pour 1 Mark.. Y a bon ..mais pas de tabac!
C'est la mouïse! Garde en masse les boches.
Ils coupent les harnais, volent les boules de pain, les mitrailleuses..
Y a pas bon!

Nous mangeons des biscuits.. le ravitaillement n'arrive pas, on la pette, rien en ville. Les soldats Boche veulent se rendre.. en a de trop, cavalerie, auto canon, le premier Bataillon part pour les chasser, avons peur  ! Gare à la casse.. non?.. les Boches ont peur ..

1er Décembre  6 heures en route 30 Kilomètres... arrivons de nuit, assez grand village.. bonne bière... trouve 6 plumards  appel les copains heureux avec Hauser.. mange chez un vieux .. comprends rien ! mange choucroute, saucisse, boit du jus d'orge.. y a pas bon, désert,  vin du Rhin...fameux ! Fatigué partons couché.. il n'y a qu'un drap de lit ! Hauser appel la bonne femme.. c'est la mode ! Nous on rigole et on dort bien.

2 Décembre: Nous voilà partis, mal au genoux.. ça va mal, arrive à Dorrenback près de Saint Wendel nous sommes morts de fatigue, mais on rigole quand même.. Les habitants ont peur.. nous logeons dans une épicerie, Hauser trouve un lit, toute la section monte dans les chambre.. voyez le chambard ! range les meubles dans un coin, monte de la paille du charbon, nous faisons du feu ! Le proprio couche par terre dans la cuisine... Bien fait pour eux !

Le lendemain: visite, évacué, prend auto le 4, arrive à Sarrebruck, caserne des Dragon, couche dans des  draps de papier.. ça gratte la peau! Je change d'hopital, vais au Lazaret infirmières boches....

Je voudrais bien revoir la France
Le 8, part avec train sanitaire 12 heures pour aller à Metz, passe à Pont à Mousson, Nancy, Epinal, Dijon Moulin et Clermont.. je suis content!
Arrive le 12 au soir . COQUELICOTS.jpg

Par M'amzelle Jeanne - Publié dans : PETITES NOUVELLES - Communauté : CROQUEURS DE MOTS
Ecrire un commentaire - Voir les 20 commentaires
Lundi 3 novembre 2014 1 03 /11 /Nov /2014 08:00

 

coquille Pour la communauté des Croqueurs de Mots
C'est  Miss "Harmonie"
qui est à la barre pour ce nouveau défi
.
Elle nous demande de nous expliquer
sur le choix de notre pseudo !

Narcisse-blanc.jpg

 

 

Pour moi, c'est très simple.. et cela coule de source!
Toutes les femmes de plusieurs générations de ma famille ont eu pour prénom : Jeanne.
Grand mère, tante, marraine toutes avaient le nom de Jeanne.
Naturellement pour me différencier de toutes ces dames un surnom me fut donner.. sans toutefois chercher trop loin je fus appelée : Jeannette, la petite Jeanne !

Devenue adulte, ce surnom continua de s'accrocher... et je n'aimait pas du tout..
Connue sous ce prénom dans mon village depuis ma naissance, il me fut difficile de m'imposer autrement dans la fabrique paternaliste, où je fus secrétaire.
Ce n'est que lorsque j'ai pu prendre ma retraite..(!!) étant inconnue dans  différents cercles pour m'occuper d' associations que mon  vrai prénom, finallement et tout naturellement s'imposa et me revint.

Il faut vous dire, que je ne me suis jamais mariée, je suis donc toujours mademoiselle, bien qu'étant arrière grand mère !
(cela me fait sourire)

Lorsque je me suis inscrite sur le blog, j'ai aimé faire ce petit clin d'oeil.. en pensant à ma tante, que tous, dans son village, appelaient Mademoiselle Jeanne.. et puis à la bande dessinée de Frankin et son incontournable Gaston Lagaffe qui a une célèbre fiancée M'mamzelle Jeanne !!
Voilà.. c'est tout simple et vous savez tout !!

Dans mon pays nous appelons les narcisses blancs..
des Jeannettes...

beaute_offerte_r.jpg

Par M'amzelle Jeanne - Publié dans : DEFIS - Communauté : CROQUEURS DE MOTS
Ecrire un commentaire - Voir les 21 commentaires
Jeudi 30 octobre 2014 4 30 /10 /Oct /2014 08:00

  coquille

  Cette quinzaine est dirigée par "Harmonie"
Pour la coquille des "Croqueurs de Mots"
(Faire un accrostiche avec votre pseudo)

 

 

M'mamzelle Jeanne..

                                    ......fiancée de Gaston Lagaffe !!

 

 

 

 

M alicieuse

m oderne

a typique

m aman

z élèe

e tonnante

l umineuse

l ittéraire

e ternelle

 

J amais

e ncore

a vons nous vu

n 'importe qui se vanter

n onobstant

e xtravertie telle qu'elle est ! t-jeanne.png

Par M'amzelle Jeanne - Publié dans : DEFIS - Communauté : CROQUEURS DE MOTS
Ecrire un commentaire - Voir les 15 commentaires

Ma fenêtre ouverte

zero papier grâce aux catalogues et promos en ligne de bonial

 

Que c'est agréable d'avoir une fenêtre ouverte sur la vie

Par tous les temps

Ce n'est que chaleur et bonheur.

Les jours gris  ou d'ennuis la toile  toujours brillante

 Pétille de vos idées

 De vos petites musiques

Qui  tournent dans la tête longtemps après

"Ma robe en soie.. là là là "

Et tant d'autres sons qui  redonnent cette jeunesse du coeur.

Le coeur n'a pas de rides

On le sait bien

Il est dit aussi que les douleurs sont des folles

Mais lorsqu'elles sont là

Ce n'est pas drôle

Alors vite vite appeler les Croqueuses de Mots

Regarder ce qui est en défi

Et c'est reparti 

Merci

Présentation

Recherche

Liens

Créer un Blog

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés