Voici ma lettre de nouvelles !

Publié le par M'amzelle Jeanne

Voici ma lettre de nouvelles !

Bonjour à vous tous, mes chers ami-e-s blogueurs-ses.

J'ai lu et relu vos mots avec délices.. que vous m'êtes chers !
Etre présente sur le blog est devenu impossible pour moi. Lorsque l'occasion m'en est donnée j'aime aller vous rendre visite.. lire vos fantaisies, apprendre vos états d'âme, vos visites, cheminer avec vous le long de certains chemins.
Je suis toujours sans lunettes, mais voici que mon ordinateur semble être débloqué...
Merci aux réparateurs informaticiens qui peuvent faire ce travail à distance!
La vie est belle et belle est la vie..
Sachons la savourer à chaque minute!
Pourtant le cœur est parfois bien lourd, loin de cette phrase toute faite.
Hier, je suis allée représenter ma fille et sa famille éparpillée, rendre un dernier hommage à une amie très proche .. Que d'émotions, elle était jeune, magnifique, chaleureuse, partie dans son sommeil, elle laisse deux adolescentes qui étaient sa joie, sa fierté.
Quelle est cette épée au dessus de nos têtes qui nous afflige ce cruel destin..
Ne pourrions nous donc nous révolter contre cette injustice ?
Les visages de tout un village en larmes, impassibles devant l’innommable, reflétaient la douleur.
Le ciel pleurait aussi la belle Sylvie, la magnifique personne qu'elle était.
Le temps impitoyablement va faire son oeuvre, continuer cette marche silencieuse vers nos avenirs qui sont tous les mêmes ..Un petit coin de terre.. ou quelques cendres dispersées.
Entre la naissance et la mort..
Il y a LA VIE et c'est Ici et maintenant que nous devons apprécier le beaucoup que nous avons et ne pas regretter le peu qui nous manque..
Veuillez m'excuser de vous faire part de mon état d'âme, de m'être épanchée sur vos épaules, je sais que vous me comprendrez et de ce chagrin, mais aussi de l'espoir immense que j'ai au fond de mon cœur et que je souhaite vous communiquer.
Je reviendrai partager avec vous quelques photos de Mia faisant du patin à glace dans le parc gelé de Moscou.. De son cousin Léon, 4 ans, piochant et pelletant comme un bon paysan d'Auv
ergne. Ces petits sont mon soleil..l'espérance de la vie
Avec toute ma sincère amitié je vous remercie d'être là.. pas loin.. derrière vos écrans et je vous embrasse.
Jeanne.

Voici ma lettre de nouvelles !

Publié dans Lettre de nouvelles

Commenter cet article

Quichottine 09/02/2016 12:14

Vie et Mort ne sont pas distribuées à tous de la même manière... voir partir un être jeune est toujours une épreuve et je comprends ta peine.
Merci d'avoir donné de tes nouvelles et d'avoir parlé de ton chagrin.
Je t'embrasse très fort, prends bien soin de toi.

luciole 83 08/02/2016 21:47

Merci Jeanne de ta confiance et de ton partage... Quand un membre est touché, c'est tout le corps qui est affecté ... le temps que la vie revienne le visiter....
Plein de gros bisous de réconfort

Jeanne Fadosi 08/02/2016 19:04

la mort de ceux qu'on aime nous est toujours cruelle mais quand elle vient trop tôt elle est plus incompréhensible et révoltante encore. courage et haut les cœurs Jeanne. L'écriture est un bon exutoire à la tristesse et tu as bien fait de t'épancher sur ce clavier aux mille épaules
bises et de tout cœur avec toi

Sabine 07/02/2016 18:21

Je comprends ta révolte, Jeanne, la vie autant que la mort restent de grands mystères, mais je partage aussi cette faim de bonheur qui coule en toi comme une source vive ....

J'aime infiniment quand tu nous dis d'apprécier le beaucoup que nous avons et de ne pas regretter le peu qui nous manque...Ces mots chantent en moi et font de cet instant de lecture un grand soleil où mon âme toute entière se réchauffe !

Non, je ne suis jamais bien loin et ....même sur mes chemins je t'emporte (mon sac est rempli de tes rires !). Je t'embrasse IMMENSE-AIMANT très fort : sabine.
Et j'espère que ces lunettes viendront sans plus tarder ........

fanfan 03/02/2016 22:11

On se sent impuissant et révoltée quand c'est une personne jeune qui disparaît, ce n'est pas dans l'ordre des choses. Tu as raison,profitons des moments présents ;on ne sait pas ce que nous réserve l'avenir