DEFI n° 71 : QUELLE MISSION !

Publié le par M'amzelle Jeanne

C'est à la bataille de Gergovie en l'an 52 avant JC que je perdis la vie.

J'étais un soldat de la puissante armée des Arvènes.

Nous étions dirigés,  comme chacun le sait par notre bien aimé chef Jules César Empereur Romain.

En face de nous il y avait les Gaulois entraînés par Vercingétorix.

La bataille fut rude.. il reste encore des vestiges et l'emplacement de cette sanglante bataille est toujours visitée par des pèlerins. Bref tout ceci est pour situer la raison de mon trépas.

Compte tenu de mon passé bagarreur, client assidu des trip os, trousseur de filles ce fut pour moi une rude arrivée devant le grand manitou... Le jugement là haut a été très sévère.. Mon corps était resté sur place.. mais mon âme... elle était belle et bien aux prises devant l'Eternel qui ne savait pas quoi faire de moi..La question se posait :  l'enfer ou le purgatoire à perpétuité.. C'est cette dernière sanction qui fut appliquée.

Péniblement j'ai dû graviter, m'élever, franchir une multitude d'étapes pour m'élever un peu...je ne voulais pas rester subalterne,  être un sans grade. .. moi qui avait été Centurion dans une des légions de Jules César.!

Un siècle l'à haut est l'équivalent d'une journée sur terre.. doucement je gravis les échelons,  au fil des siècles je fus nommé ange, séraphin, génie ! 

 Et puis un jour,  je fus convoqué devant le grand jury et désigné pour redescendre sur terre, ayant pour mission de remettre de l'ordre dans certains cabinets !

Un peu à la façon de Joséphine ange gardien.. que vous devez connaître ?

Je redescendis donc sur terre.. avec les vêtements que je portais sur moi au moment de mon envoi "ad vitaernam".* la descente fut rude...  et l'arrivée sans parachute..j'vous dis pas !

Caché dans un fourré j'attendis un moment pour me remettre. Je ne pouvais pas croire ce que je voyais et ce qui ce passait.. là sous mes yeux. La nature elle,  n'avait pas beaucoup changé, je reconnu les vallons, les forêts.. Mais un long ruban gris y était ajouté qui  traversait tout et sur lequel des engins  passaient à grande  vitesse.. Nous,  nous sommes habitués à la vitesse de la lumière.. ce qui est simple rapide,  ne fait pas de bruit et ne sent pas mauvais.. tandis que ce que je voyais,  c'était des gens cramponnés à un rond en bois, enfermés, stressés,  on ne voyait que leurs têtes dans un vacarme et une puanteur indescriptible ! Ils ne regardaient ni à droite ni à gauche.. la belle nature ne semblait pas les intéresser.

Je fis signe à un brave.. qui  n'allait pas trop vite par rapport aux autres, assit  dans une cage de verre  il avançait sans animaux pour le traîner.. ni chevaux,  ni boeuf devant lui.. je n'en revenais pas qu'il puisse avancer tout seul.. ça faisait un bruit... d'enfer mon ami.. Y m'a dit qu'il allait labourer son champ et que son engin vert s'appelait un tracteur.    

Au fond de moi je pensais bien qu'il était un extra terrestre mais qui voulait pas m'le dire.

Et puis Y m'dis:  habillé comme tu es, tu es l'clown du  cirque qui est passé hier soir et t'a loupé le départ !

Cà m'a pas bien plu.. moi l'ancien gradé de l'armée de Jules César !

Mais l'idée n'était pas mauvaise.

J'ai donc rejoins le cirque..des gens sympa... qui n'ont rien cru de ce que je leur disais.. mais qui riaient et on prit soin de moi. Excellente nourriture terrestre...simple mais.. bonne, du bon vin pas de premiers crus mais convenables..  cela m'allait bien car l'eau bénite j'en avais soupé !! Et puis les filles étaient superbes.. Alors je me suis dis,  tant pis pour la mission de redresser les cabinets... je vais m'arrêter là  ..

Je vais rester avec la troupe... faire le clown me va bien..

Et dans certain cabinet,  je ne doute pas que des clowns.......... il n'en manque pas !

Publié dans DEFIS

Commenter cet article

Catheau 12/02/2012 10:25

Une nouvelle version des Visiteurs ?

M'amzelle Jeanne 12/02/2012 11:06



Le soir de ce défi.. j'étais complètment à l'ouest !!


Merci d'être passée de moi et de me faire re-sourire avec cette histoire folle dingue.


Bon dimanche !



Hauteclaire 27/12/2011 02:11

Bonsoir M'amzelle Jeanne
alors comme cela, il s'était élevé dans la hiérarchie, pour finalement tout planter là ! lol
Ce centurion n'a sans doute pas tort, et il m'a bien fait sourire !
Amitiés, merci pour cet humour

M'amzelle Jeanne 27/12/2011 13:42



Et oui.. chassez le naturel il revient au galop !!


Heureuse de recevoir ce sourire communicatif.


Que cette fin d'année t'apporte de doux moments.


Jeanne



Harmonie37 26/12/2011 23:46

Et voici pour ce défi, une bien belle étoile.
Mais dis moi, ce centurion repenti, avide d'échelon, ne semble pas avoir beaucoup changé !!!!

La vie est faite pour ça aussi pour en profiter !!!!

J'aime beaucoup la dernière phrase très réaliste !!!

Gros bisous Jeanne.

M'amzelle Jeanne 27/12/2011 13:46



Même après des siècles.. on ne change jamais ! La nature reprends vite les mauvaises habitudes...


Oui.. profitons de chaque instant que la vie nous offre.


Je t'adresse tout plein de douces pensées.


Jeanne



Néon & Tricôtine 26/12/2011 23:08

Bonsoir Mamz'elle Jeanne, enfin une minute de répit pour venir vizziter ton centurion réexpédié ad vitaernam ... hihi une bien belle idée , pleine de charme et de poésie !! Le cirque est le
meilleur endroit pour se poser !! je te fais de gros bizzzoux, je sors de sous le pin sylvestre de Noël avant de plonger dans la St Sylvestre en apnée... suis KO !!

M'amzelle Jeanne 27/12/2011 10:06



Bonne fin d'année chère Pascale et tous mes voeux afin que la suivante soit plus douce pour toi.


Ton passage chez moi m'a fait un très grand plaisir... Merci


Beaucoup de bizzzzzouxxxxxxxxdouxxxxx


Jeanne



Nounedeb 26/12/2011 17:28

Un voyage dans le temps, interstellaire, pour finir avec les gens du voyage! Très original! Bonne soirée M'amzelle Jeanne.

M'amzelle Jeanne 26/12/2011 18:21



L'imaginaire... on part d'un mot et on ne sait  ni où ni comment cela se terminera..


* Merci d'être passée me voir !


Toutes mes amitiés pour toi en cette dernière semaine de l'année.


Je t'embrasse


Jeanne