Pour les Croqueurs de Mots: A vos fenêtres Défi n° 108-bis

Publié le par M'amzelle Jeanne

 

 

  desert1.jpg

 

 

Depuis quand suis-je là?
 Le calendrier aux pages rayées ne me donne même plus l’envie de tourner ses pages..
Je n’en vois pas la fin de ce retrait  que la vie politique et  guerrière  me fait subir.

Encore un jour... un mois... une année ?
Ma vie est au bon vouloir de certains chefs qui ne me connaissaient pas, que je ne vois pas.
Dans cette geôle au sol poussiéreux, aux murs humides,  je me languis..
Je ne suis plus rien.
Je n’ai aucune  idée de savoir  où je suis,  pourquoi, pour qui je suis là, ce que je représente.  
Une gamelle  d’un gruau  infecte,  m’est apportée une fois par jour... sans avoir aucun contact avec celui qui me l’apporte...
Cette solitude me mène à la  démence.
Je suis plus malheureux que cette petite araignée qui dans le coin de la lucarne tisse sa toile..
 De longues heures durant  je la regarde et elle m’émeut de tant de courage.   Sans relâche elle va et vient  pour réparer sa toile, après le repas fait de  moucherons qui comme moi furent pris au piège et ont  contribués  à son repas !
Je ne veux perdre espoir, je tente de me souvenir des jours heureux,  je me  les raconte à voix haute. Comme un leitmotiv,  je me répète les litanies apprises où vaguement entendues ici ou là,  j’établis un dialogue et  oh.. mystère une petite voix au fond de moi me réponds..
Serait-ce mon ange gardien ?  
Mon regard va plus loin, un coin de ciel bleu  m’est offert...
C’est magique ….ainsi  je m’évade !
De longues trainées blanches s’inscrivent dans le ciel, un jour proche je serai dans cet avion !...

C’est mon rêve à  moi qui prends forme... derrière cette lucarne, ce vasistas,  cette petite fenêtre..  est l’endroit où mes yeux sont rivés jour et nuit  et d’où peut être un jour je verrai arriver mon salut !

garcon-a-la-fenetre.jpgxxx

Publié dans DEFIS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Je crains que même les rêves et la pensée puissent être emprisonnés. Très beau texte sélectionné par domi je suppose. J'espère que tu vas au mieux Mam'zelle Jeanne et que tes pensées peuvent rêver et s'évader.
Répondre
M
Je viens de te répondre et Fieutt tout effacé..
J'espère que tu es bien entourée chère Jeanne.. Oui c'est notre Amiral qui a la gentillesse de me mettre en place dans ses tablettes.. je l'en remercie beaucoup.. car je ne participe plus.. Mon grand âge est cause de ce passe droit je suppose ! Je suis dans ma 92 eime année de naissance !
Oui, je m'évade souvent par la pensée.. car mes jambes me refusent tout grand déplacement !
Je t'envoie mes douces pensées !
M
Oui Jeanne, c'est notre Amiral qui me chapotte et me fait avoir vos petits coucous qui me font tant plaisir.
Je n'écris plus .. pas le temps.. plus grand chose à dire.. devant cette hécatombe de ma génération et avant !
J'espère que tu es bien entourée et que tu prends soin de toi chère Jeanne. Perso, je suis bien dans ma tête, handicapée car ne pouvant plus marcher.. bien entourée d
A
Toutes les prisons se ressemblent l’exil, l’abandon, l’oubli. la privatisation de liberté. Seuls les rêves et la pensée ne peuvent être emprisonnés. Joli texte Jeanne.
Répondre
M
Merci d'être passée.. de m'avoir laissé quelques mots doux.. Florent Pagny disait il y a quelques temps :
Vous n'aurez pas ma liberté de pensées !
Mais être dans une prison quelque soit elle doit être terrible
Prenez soin de vous !
D
Bises et porte toi bien.
Répondre
M
Merci Andrée.. J'espère que tu vas bien et te protèges aussi..
La santé c'est le début du bonheur.. Que ta famille soit protégée !
Je vais bien suis heureuse avec ce que j'ai..
Merci aux Energies de nous protéger
C
Bonsoir Jeanne,

Bel écrit, une fenêtre ouverte sur l'évasion...malgré la détention...attendre le salut....il est des prisons, des murs, que l'on s'érige, même au coeur de nos vies...et si difficiles à briser. Bien
des âmes sont emprisonnées dans leur propre corps, et solitude...et un coin de ciel bleu, c'est un peu des rêves sur la toile de la vie...beaucoup de prisonniers rêvent aussi à un petit coin de
paradis...attendant l'heure d'une libération, en rédemption...la vie offre quelque fois une seconde chance...merci Jeanne pour votre article, je vous souhaite un bon et doux week-end, votre dernier
commentaire est bien passé sous mon écrit, je tenais à vous le dire. Bisous et toute mon amitié ainsi que ma rose. Corinne (Cronin)
Répondre
M


Ton commentaire me touche chère Corinne.. Tu as vu exactement le petit coin bleu de l'espérance.. celui qu'il ne faudra jamais lacher.. même dans les pires chagrins.
Je vais ralentir un peu mes écrits et visites sur les blogs mes yeux étant très fatigués ..
Merci de tout mon coeur pour cette tendresse que je peux lire à travers les lignes..
Le parfum subtil de ta rose est venu jusqu'à moi !
Mon petit rosier blanc.. a refait des boutons qui refleurissent !
La vie est belle...



S
Tant d'êtres sur terre vivent ainsi en oiseaux meurtris...le coeur enfermé entre des barreaux !

Mais ton texte, plein d'espoir, encourage à se nourrir des quelques fragments de ciel qui se découpent entre ces barreaux ...

Il y a toujours une lueur dans le fracas de notre vie, même infime, soucieuse de nous montrer le vrai chemin à prendre ...

Un texte qui va chercher "dans les tripes" du désarroi et de la pensée humaine ...
Encore un beau partage tissé de mots "forts" ...A bientôt jeanne : sabine.
Répondre
M


Heureuse de lire tes mots de sagesse..
que je tente d'appliquer chaque jour pour me rendre plus sereine.
Au plaisir de se lire encore.. mais je vais éviter d'aller sur les blogs pour quelques jours.. mes yeux en sont la cause !!
Je t'envoie amitié et bisou.



O
merci de votre visite M'mamzelle Jeanne, je plains les prisonniers politiques, les autres non...
chacun a la vie qu'il s'est choisie
un beau texte sur la longueur du temps passé à se poser des questions, à savoir si les politiques de son pays d'origine pensent encore à nous ou alors s'ils n'ont que leurs petites préocupations...
et mener un pays à la ruine comme ici en France ???
un texte de Nizam HIkmet (poète turc) dit

Comme le moineau mon frère
Tu es comme le moineau
Dans ses menues inquiétudes
Comme La moule de mon frère
Tu es comme la moule
Enfermé et tranquille

lui le pauvre garçon emprisonné n'a aucune tranquillité par contre beaucoup d'inquiétude alors que pour nos politiques c'est l'inverse ... d'ailleurs ce poète est resté enfermé 17 ans...
j'écris suivant l'humeur du moment, ce matin je suis en révolte après tout... excusez moi.. merci d'être venue de rendre visite
bon dimanche je reviendrai
joelle
Répondre
M


Il y a des jours comme cela.. être en révolte c'est, ou plutôt cela a été, longtemps mon leitmotiv! Maintenant.. agée je me rends contre que c'est se taper la tête contre les murs.. et n'apporte
rien! Le poète Turc a bien raison, nous sommes une fourmie.. une moule.. un moineau dans la masse.. dirigés par des nantis qui n'ont aucune compassion, imbuent d'eux même, sans réserves ni
élégeance.. Nous ne pouvons rien..alors.. ne regardons pas ailleurs, cherchons le beau, le vrai, le soleil qui brille dans nos coeurs... soyons vrais !
Bon dimanche et merci pour ce gentil billet !



M
Du soleil sur mon blog! :) :)
Bisous
Martine
Répondre
M


Merci Martine..
Bon dimanche et gros bisous !!



M
Bonjour Jeanne,

Poignant! On ne peut s'empêcher de penser à tous ces otages de part le monde. Il y a également tant de sortes de prisons.
Très beau texte
Bises de bon dimanche... à l'air libre
Martine
Répondre
M


Heureuse que mon texte ait pu te plaire... merci de ton gentil commentaire.
Oui, nombreuses sont les prisons.. quelque fois on peut se les forger seule aussi !!
Bon dimanche et gros bisou .. libre mais...sous un ciel bien gris !



E
Très émouvant et très triste.

Désolée d'avoir raté ton défi mais ma main droite est toujours en rééducation et douloureuse alors j'écris moins.
Répondre
M


Je suis heureuse de savoir que mon texte ait pu te plaire.
Je regrette que ton handicap ait pu te priver de faire ce défi, je te souhaite un prompte rétablissement, les kinés ont de bons résultats alors.. tu vas pouvoir écrire rapidement le prochain
défi!
Courage et bon dimanche!



P
Mais chez moi, il n'y a rien à lire en ce moment. Ma tête doit faire grève.
Bonne fin de semaine M'amzelle Jeanne
Répondre
M


Coucou.. merci d'être passée.. il y a des jours où la tête est en compote..!
J'espère que tu pourras participer au défi prochain qui sera chez ???
Bon dimanche et au plaisir de se lire encore!



C
Un petit coucou frisquet ce matin 3°
Passe une agréable journée gros bisous
Répondre
M


Oh! 3° seulement chez toi.. c'est pas chaud chaud.. !
Il va falloir faire du feu dans la cheminée ..


A une autre fois !



F
Pour un prisonnier, une fenêtre c'est l'espoir , la dernière lueur qui permet de tenir! Un texte très prenant!
Bises
Répondre
M


Je suis très heureuse que la lecture de mon petit texte ait pu te plaire.Il faut se raccrocher au fil ténu de la vie.. dans certain cas !
Merci à toi d'être passée



P
Ah, l'espoir que donne une petite fenêtre.
Merci Mademoiselle Jeanne pour ce beau récit.
Répondre
M


Merci à toi chère Pimprenelle d'être passée me voir et d'avoir aimé mon petit texte !
Il ne faut jamais perdre espoir !
Je file chez toi !
Amitiés.



J
Pour les gens enfermés, internés, cloués sur une chaise, un lit,arrêtés par une vieillesse de douleurs, la poésie peut elle aussi être une petite fenêtre de liberté, d'air pur et vivifiant.
jeanne ton texte est très beau, émouvant comme toujours...
bisou douce Jeanne
Répondre
M


Lire c'est s'évader.. se souvenir de mots en faire un poème.. faire travailler son imaginaire! Faut-il encore avoir papier et crayon, un livre à tourner les pages.. J'ai lu il y a longtemps le
livre de Roger Auque qui parlait de sa détention au Lyban je crois..  c'est en pensant à lui que mon petit texte a pris forme.. Lui c'est une bible qu'il a pu avoir entre les mains et qui
lui a donné la possibilité de "tenir le coup".
Ton chaleureux commentaire me comble. Savoir que quelqu'un comme toi  ayant de nombreuses connaissances  littérataires, me donne une satisfaction personnelle..  très plaisante...
Merci !



Z
Merci de venir sur mon blog.Ton texte est beau , il donne a réfléchir, une petite fenêtre avec beaucoup d'espoir.
Avec les bisous de zibulinette
Répondre
M


Heureuse de recevoir une nouvelle personne dans les pages de mes élucubrations ..
Merci d'avoir aimé l'histoire inventée..  qui est bien souvent réelle lorsque l'on regarde le journal télévisé ! Trop triste de perdre la liberté.. Je pense à ceux qui en sont privé !


Je te souhaite une belle soirée.. A tout bientôt peut-être !



M
Un dramatique besoin de liberté, une entrave très bien évoquée! Merci Mam'zelle!
Répondre
M


Heureuse de lire ton commentaire chère Mansfield.. Il y  avait longtemps que nos écrits ne s'étaient croisés !
Merci d'avoir aimé ce petit texte!
A une autre fois peut-être...



T
Une petite fenêtre qui ouvre grand la porte vers le rêve
Douce journée Jeanne
Bisous
timilo
Répondre
M


.. et le rêve c'est le sel de la vie..
Sans rêve .. sans espoir.. les jours seaient bien fade !
Merci d'être passé cher ami..
Belle journée à toi.. avec amitié je t'embrasse



F
vraiment une petite fenêtre mais dans la vie il faut tenter de positiver
Répondre
M


... un seul filet d'espoir qu'il ne faut jamais lâcher !
Merci Flipperine d'être passée



P
Bonjour et merci de ta visite.
Comme tu l'as vu, nous ne traitons pas les mêmes sujets; moi, c'est la forme des articles et toi c'est le fond, avec la forme de texte ou de poésie.
Il me semble que la présentation d'un article est un plus pour le sujet et je ne fais que proposer des possibilités, sans traiter les sujets, car ce n'est pas mon truc !
Tant d'aspects de notre civilisation me semblent à revoir et la tâche est immense et personne ne veut s'y atteler alors ... Carpe Diem et ce n'est déjà pas facile !
Au plaisir.
Gilbert
Répondre
M


Bonsoir..pourquoi pas !


La forme et le fond... c'est donc un tout!
Beaucoup de choses à changer..
la roue du temps nous entraîner vers un avenir.. sera-t-il meilleur ?
Cueille le jour..  demain de quoi sera-t-il fait ...
Merci d'être passé me voir et laisser  ce commentaire qui fait réfléchir



D
Oh que c'est triste de voir ce jeune homme si triste derrière les barreaux!!! Mais qu'à t-il pu bien faire pour en arriver là, peut-être que cette longue attente le fera réfléchir à un avenir plus
heureux !!!
Tu écris si bien Jeanne quel plaisir de te lire,
Je t'embrasse.
Domi.
Répondre
M


Chère Dominique.. ce jeune est une simple photo.. mon propos est sorti de mon imagination!
Mais combien de jeune et moins jeune sont encore retenu contre leur volonté et sans n'avoir rien fait..


Je te remercie beaucoup de me dire que tu aimes mes petites histoires cela m'est du sel dans ma vie.. et une soupe sans sel.. c'est comme un baiser sans moustache dit-on hihi
Belle soirée et a une autre fois !