Pour les Croqueurs de Mots: A vos fenêtres Défi n° 108-bis

Publié le par M'amzelle Jeanne

 

 

  desert1.jpg

 

 

Depuis quand suis-je là?
 Le calendrier aux pages rayées ne me donne même plus l’envie de tourner ses pages..
Je n’en vois pas la fin de ce retrait  que la vie politique et  guerrière  me fait subir.

Encore un jour... un mois... une année ?
Ma vie est au bon vouloir de certains chefs qui ne me connaissaient pas, que je ne vois pas.
Dans cette geôle au sol poussiéreux, aux murs humides,  je me languis..
Je ne suis plus rien.
Je n’ai aucune  idée de savoir  où je suis,  pourquoi, pour qui je suis là, ce que je représente.  
Une gamelle  d’un gruau  infecte,  m’est apportée une fois par jour... sans avoir aucun contact avec celui qui me l’apporte...
Cette solitude me mène à la  démence.
Je suis plus malheureux que cette petite araignée qui dans le coin de la lucarne tisse sa toile..
 De longues heures durant  je la regarde et elle m’émeut de tant de courage.   Sans relâche elle va et vient  pour réparer sa toile, après le repas fait de  moucherons qui comme moi furent pris au piège et ont  contribués  à son repas !
Je ne veux perdre espoir, je tente de me souvenir des jours heureux,  je me  les raconte à voix haute. Comme un leitmotiv,  je me répète les litanies apprises où vaguement entendues ici ou là,  j’établis un dialogue et  oh.. mystère une petite voix au fond de moi me réponds..
Serait-ce mon ange gardien ?  
Mon regard va plus loin, un coin de ciel bleu  m’est offert...
C’est magique ….ainsi  je m’évade !
De longues trainées blanches s’inscrivent dans le ciel, un jour proche je serai dans cet avion !...

C’est mon rêve à  moi qui prends forme... derrière cette lucarne, ce vasistas,  cette petite fenêtre..  est l’endroit où mes yeux sont rivés jour et nuit  et d’où peut être un jour je verrai arriver mon salut !

garcon-a-la-fenetre.jpgxxx

Publié dans DEFIS

Commenter cet article

cronin 26/10/2013 19:02

Bonsoir Jeanne,

Bel écrit, une fenêtre ouverte sur l'évasion...malgré la détention...attendre le salut....il est des prisons, des murs, que l'on s'érige, même au coeur de nos vies...et si difficiles à briser. Bien
des âmes sont emprisonnées dans leur propre corps, et solitude...et un coin de ciel bleu, c'est un peu des rêves sur la toile de la vie...beaucoup de prisonniers rêvent aussi à un petit coin de
paradis...attendant l'heure d'une libération, en rédemption...la vie offre quelque fois une seconde chance...merci Jeanne pour votre article, je vous souhaite un bon et doux week-end, votre dernier
commentaire est bien passé sous mon écrit, je tenais à vous le dire. Bisous et toute mon amitié ainsi que ma rose. Corinne (Cronin)

M'amzelle Jeanne 27/10/2013 09:50



Ton commentaire me touche chère Corinne.. Tu as vu exactement le petit coin bleu de l'espérance.. celui qu'il ne faudra jamais lacher.. même dans les pires chagrins.
Je vais ralentir un peu mes écrits et visites sur les blogs mes yeux étant très fatigués ..
Merci de tout mon coeur pour cette tendresse que je peux lire à travers les lignes..
Le parfum subtil de ta rose est venu jusqu'à moi !
Mon petit rosier blanc.. a refait des boutons qui refleurissent !
La vie est belle...



sabine 21/10/2013 09:15

Tant d'êtres sur terre vivent ainsi en oiseaux meurtris...le coeur enfermé entre des barreaux !

Mais ton texte, plein d'espoir, encourage à se nourrir des quelques fragments de ciel qui se découpent entre ces barreaux ...

Il y a toujours une lueur dans le fracas de notre vie, même infime, soucieuse de nous montrer le vrai chemin à prendre ...

Un texte qui va chercher "dans les tripes" du désarroi et de la pensée humaine ...
Encore un beau partage tissé de mots "forts" ...A bientôt jeanne : sabine.

M'amzelle Jeanne 22/10/2013 15:50



Heureuse de lire tes mots de sagesse..
que je tente d'appliquer chaque jour pour me rendre plus sereine.
Au plaisir de se lire encore.. mais je vais éviter d'aller sur les blogs pour quelques jours.. mes yeux en sont la cause !!
Je t'envoie amitié et bisou.



ozy 13/10/2013 13:47

merci de votre visite M'mamzelle Jeanne, je plains les prisonniers politiques, les autres non...
chacun a la vie qu'il s'est choisie
un beau texte sur la longueur du temps passé à se poser des questions, à savoir si les politiques de son pays d'origine pensent encore à nous ou alors s'ils n'ont que leurs petites préocupations...
et mener un pays à la ruine comme ici en France ???
un texte de Nizam HIkmet (poète turc) dit

Comme le moineau mon frère
Tu es comme le moineau
Dans ses menues inquiétudes
Comme La moule de mon frère
Tu es comme la moule
Enfermé et tranquille

lui le pauvre garçon emprisonné n'a aucune tranquillité par contre beaucoup d'inquiétude alors que pour nos politiques c'est l'inverse ... d'ailleurs ce poète est resté enfermé 17 ans...
j'écris suivant l'humeur du moment, ce matin je suis en révolte après tout... excusez moi.. merci d'être venue de rendre visite
bon dimanche je reviendrai
joelle

M'amzelle Jeanne 13/10/2013 14:42



Il y a des jours comme cela.. être en révolte c'est, ou plutôt cela a été, longtemps mon leitmotiv! Maintenant.. agée je me rends contre que c'est se taper la tête contre les murs.. et n'apporte
rien! Le poète Turc a bien raison, nous sommes une fourmie.. une moule.. un moineau dans la masse.. dirigés par des nantis qui n'ont aucune compassion, imbuent d'eux même, sans réserves ni
élégeance.. Nous ne pouvons rien..alors.. ne regardons pas ailleurs, cherchons le beau, le vrai, le soleil qui brille dans nos coeurs... soyons vrais !
Bon dimanche et merci pour ce gentil billet !



Martine 13/10/2013 08:52

Du soleil sur mon blog! :) :)
Bisous
Martine

M'amzelle Jeanne 13/10/2013 12:41



Merci Martine..
Bon dimanche et gros bisous !!



Martine 13/10/2013 07:50

Bonjour Jeanne,

Poignant! On ne peut s'empêcher de penser à tous ces otages de part le monde. Il y a également tant de sortes de prisons.
Très beau texte
Bises de bon dimanche... à l'air libre
Martine

M'amzelle Jeanne 13/10/2013 08:25



Heureuse que mon texte ait pu te plaire... merci de ton gentil commentaire.
Oui, nombreuses sont les prisons.. quelque fois on peut se les forger seule aussi !!
Bon dimanche et gros bisou .. libre mais...sous un ciel bien gris !