"NUAGES vus par BASHÔ"

Publié le par M'amzelle Jeanne

Pris dans les textes présentés par Vincent Brochard & Pascale Senk:

"Pour une philosophie de l'instant"

 

 

 

Le voyage dont parle Bashô est sans but. Il est vagabondage, libre errance, au gré des éléments, à l'image de ces moines pèlerains du bouddhisme japonais que l'on appelle "unsui", c'est à dire "nuage-eau", parce qu'ils sont pareils aux nuages livrés aux caprices du vent et semblables à l'eau qui s'écoule en obeissant aux variations de la pente.

 

Les nuages qui passent ne mènent nulle part. Ils sont la manifestation, le signe, la trace de l'impermanence. Le vent les déchire et les dissipe. Shiki:

 

De la déchirure

des nuages le vestige

vent d'automne

 

Suivre les nuages, c'est faire de l'impermanence sa demeure. Les nuages ce cessent de se métamorphoser, leur existence intangible est éphémère, ils sont voués à disparaître. Mais quand on s'est délié de toute visée particulière et que l'on est parfaitement absorbé dans le vide de leur flux, quand on s'est abstrait du "moi" pour s'unir à la vacuité de leur dérive, il n'y a plus de point de départ ni de point d'arrivée, plus d'avant ni d'après. On est dans le présent. Dans le vide on a rejoint l'instant.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
de tout coeur avec ce texte ... mais être nuage demande une vie ...
et puis cette année, à défaut de beau ciel bleu, nous bénéficions de magnifiques nuages ...
bises
Répondre
M


J'aime ton petit mot..."Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore" Epictète (né en 0050 A.C)


Oui, ce n'est pas toujours facile de comprendre ce dépouillement.. et d'accepter les "mauvais temps"


Avec amitiés, je t'embrasse.


Jeanne



J
Cette vision des nuages me convient tout à fait. J'ai appris à mes petits enfants comment ils se formaient mais je leur parlerai de cette autre dimension. Y seront-ils sensibles ? Amitiés. Joël
autrele
Répondre
M


Heureuse de lire ton commentaire ce matin.. J'aime ce partage d'idées profondes, merci !


Bonne journée.. Aucun nuage dans le ciel..il fait beau et c'est merveilleux !


Amitiés de Jeanne



M
Merci à toi pour cet extrait que j'ai lu avec grand plaisir
Superbe haïku , un bon choix pour nous ravir
Je passe tardivement, priorité à la pause estivale .Bises
Répondre
M


Heureuse de ce partage et de ton gentil commentaire.


Bonnes vacances.


Amitiés de Jeanne



J
une belle philosophie Jeanne j'aime les nuages qui s'étirent dans le ciel, aujourd'hui ils sont absents !
bonne journée et bizzzzzz
Répondre
M


Je pense aussi que c'est une philosophie de paix et de simplicité .. que nous devons approfondir un peu plus.


Je t'embrasse et te souhaite une belle soirée.


Jeanne



O
Bonjour Jeanne .
Merci beaucoup pour votre visite sur mon blog ,Et serai heureuse de dialoguer avec vous . A bientot .
Bonne journee Dame lointaines ..
Répondre
M


Heureuse d'avoir reçu votre visite.. à une autre fois !


Amitiés de Jeanne



A
passage de marmotte depuis le blog de Janina et les moustiques....
Répondre
M


AH! oui.. je ne sais si mon conseil a été miraculeux pour cette lointaine demoiselle ?


Je viens d'aller te rendre une visite.. ça bouge chez toi !!


Belle journée!


 avec amitiées de


Jeanne



H
Ah! Je me prélasse dans chacun de ces mots et même dans leur espace!

Hélène*
Répondre
M


... et comme c'est bon d'être dans l'impermanence...!


Je te souhaite une merveilleuse journée !


*Jeanne



M
la maison des oiseaux
est vide
comme le ciel
Répondre
M


Avec les nuages ils sauront revenir !



J
Coucou Jeanne ! Ah pour l'heure mon ciel est bleu pur... sans nuage... nous le réclamions, alors je puise dans ta page du jour le blanc voyage avec Bashô... merci ! Bel après-midi à toi, bizzzzzzz
jill
Répondre
M


J'ai laissé ta charmante visite sans réponse...?? Mille excuses..


Je te souhaite une belle soirée et je file chez toi, car il y a longtemps que je ne suis allée dans ton chateau!


Bisses de Jeanne