MAITRE DE HAIKU Masuo BASHO

Publié le par M'amzelle Jeanne

basho.gif

 

 

 

 

Je viens de me renseigner,..pour situer dans notre temps,
BASHO,

Maître de Haïku .

Avec surprise, j'ai donc appris
que né en 1644 à Ueno décèdé en1694,
il était contemporain avec notre  Roi Soleil
Louis XIV né  en  1638 -  décédé en 1715.
Dans ma généalogie

le plus ancien de mes ancêtres

se mariait en 1666....

Le chant du coucou

traverse

à la surface de l'eau

 

Au début de l'automne 1693 Bashô écrit:

 

"Chaque fois que qulqu'un vient, c'est du bavardage futile. Chaque fois que je rends visite à quelqu'un, j'ai le sentiment déplaisant de déranger. Que faire d'autre que de suivre les exemples de Sun Ching et de Tu Wu lang qui jadis se retranchèrent derrière leurs portes fermées ? La solitude sera ma compagne et la pauvreté ma richesse."

 

Toute la journée

un liseron a cadenassé

le portail

 

Un mois plus tard, Bashô rouvre sa porte. Il est arrivé à la conclusion qu'il est illusoire et vain d'essayer d'échapper aux griefs de la vie quotidienne. La sagesse serait de les aborder avec légèreté, sans s'y arrêtert pour ne plus en être le jouet. De s'accorder au cours des choses, que ce cours semble favorable ou défavorable. La vraie liberté est là. Rasséréné, Bashô se tourne à nouveau vers le monde. Recevant la visite de sa disciple Sonojo, de cinq ans sa cadette, qui à la mort de son mari s'est rasé les cheveux pour se consacrer à la voie bouddhiste, à son intention il compose:

 

le chrysanthème blanc

      le regard ne croise

             la moindre poussière

 

( page 90 &91 sur BASHO MAITRE DE HAIKU de Hervé Collet et de Cheng Wing FUN)

Publié dans HAIKUS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Bashô, mon maître...
Répondre
M


Notre Maître à tous !


Merci pour votre passage sur mon blog.



T
L'art de communiquer les émotions en peu de mots
Douce journée Jeanne
Bisous

timilo
Répondre
M


Enchantée et merci pour ce compliment !
Tu connais cette plante et ses bienfaits ?
BOnne soirée et au plaisir de se lire encore ici ou là
Bises



E
merci pour ces principes de sagesse

une culture déconcertante, où se mêlent sagesse délicatesse et raffinement, et rites sanguinaires de l'autre, oui vraiment dans l'ancien Japon, on est totalement "ailleurs"
Répondre
M


.. ah là là.. je n'ai fait que recopier...
pour acquérir un brin de sagesse il faut apprendre long temps. et sait-on jamais ?
Merci pour ton passage et ton gentil com.
Belle journée à toi !



L
Bonsoir par ici, Jeanne ! Quelle bonne idée ce rapprochement avec Louis XIV et merci de nous faire partager ta lecture sur Bashô et de nous offrir plusieurs de ses haikus ! Bravo pour être remontée
si loin dans ta généalogie et en même temps, rechercher nos ancêtres, voir qui était le père du père du père du père du père du père du nôtre, bizarrement je trouve que cela nous rapproche ! Douce
nuit, gros bisous !
Répondre
M


Heureuse de te lire.. heureuse de savoir que mon petit texte à une une résonnance chez toi !
J'aime situer dans le temps les gens et les choses..
Belle et douce journée à toi ma belle  et au plaisir de se retrouver.
Bises



N
Un maître en haïkus et un maître en sagesse!
Merci pour ce beau partage.
Répondre
M


Merci Noune !
Oui comme toi je pense que c'est un bel exemple à suivre!
Belle soirée.



D
j'aime beaucoup Bashô et voudrait savoir son exemple si sage ... j'essaie ... mais besoin de partage avec l'autre ... la vie ne peut être entière dans un livre, juste l'essence d'un sentiment, d'un
mouvement, d'une réalité.
Bises
Répondre
M


La sagesse est de tous les temps..depuis la nuit des temps !
Mais il faut du temps pour l'acquérir, au fil de nos lectures de nos rencontres..
Merci pour ton gentil commentaire.
Je t'embrasse Andrée.



L
Merci, chère Jeanne, pour ce très intéressant texte qui nous révèle bien des choses. La solitude imposée par la vie et acceptée permet la méditation et une forme de purification intérieure. La
choisir dans un ordre religieux est une vocation. La choisir pour échapper aux mesquineries de la vie était une erreur. Reconnue d'ailleurs par Bashô qui revint dans le monde et s'accorda au
déroulement des choses.
Bonne semaine, M'amazelle Jeanne, et bisous affectueux,
Lorraine
Répondre
M


Oui chère Lorraine ! en quelques mots Basho nous apprends beaucoup.
Il faut savoir le décripter
Nous avons besoin d'amis pour apprendre et pour nous épanouir..
J'aimerais bien pouvoir partager quelques fois un petit goùter en ta sage compagnie ...
Belle semaine pour toi.. dans ta jolie résidence verdoyante.


Avec amitiés je t'embrasse.



R
Bonjour Jeanne
Voila un maître plein de sagesse
Merci
Répondre
M


Je suis heureuse que cette page sur la sagesse de Basho te plaise ! Merci
A une autre fois !
Je te souhaite une belle soirée.



E
Rouvrir sa porte, voilà une attitude qui me paraît plus sage et qui te ressemble plus chère jeanne ...
Répondre
M


... c'est exact, on ne vit bien qu'entouré d'amis pour partager.. idées et d'autres choses plus terrestre.. n'est-ce pas ?



C
Très beau florilège, merci. Tout ce qui vient du Japon me touche beaucoup, et Basho est un maître. C'est vrai qu'il semble tout proche de nous.
Répondre
M


Ton commentaire me fait grand plaisir.
Je suis moi aussi attirée par le Japon.
Le travail sur les haïkus nous rapproche des arts pratiqués là-bas.. si loin de nous !
Bashô ..  il y a 400 ans ! sa sagesse est toujours d'actualité !
Amitiés



F
un bon maître d'aïkus
Répondre
M


Bonne soirée et au plaisir de te lire chère Flipperine



J
Je ne le savais pas si "vieux", coup de coeur pour le liseron... Merci Jeanne, bel après-midi, bises, jill
Répondre
M


400 années seulement ... et pas une ride!


Comme le temps passe....


bonne soirée  et big bizous à toi chère Jill