"Le COCHON" vu et décrit par Bernard DIMEY

Publié le par M'amzelle Jeanne

rose-cochon_-k11508497.jpgLe cochon.

 

Le cochon habite une petite cabane et ne fait rien de la journée.
On le nourrit à ne rien faire et cependant, il grogne sans arrêt.

Il est sale et renfrogné et pourtant on le tolère à cause du lard.

Il devient tellement gros que c'est une honte.
Les gens des villes, au lieu de dire "cochon" comme tout le monde
prèfère l'appeler  "porc".

D'ailleurs, un saucisson de cochon ça n'existe pas.

Il existe deux autres sortes de cochon qui n'ont rien à voir avec le vrai.
C'est tout d'abord le cochon d'Inde et quelque fois mais plus rarement

le " cochon qui s'en dédit".
Le "cochon qui sommeille" est le contraire de la Belle au Bois dormant,

d'abord parce que c'est un homme et qu'il se réveille à la moindre occasion.

 

B.Dimey

Publié dans POEMES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
bien vu ! merci, Jeanne
Répondre
M


Il est bien décrié et dévalorisé ce pauvre cochon !
Merci d'être passée chez moi Emma



J
nous attendons la suite Jeanne ... ce cochon est un porc qui salue !
Répondre
M


Ah le "Porc salut" ... est une autre histoire!
Bizzouxx Josette et a une autre fois !



F
et dans le cochon tout se mange dans le nord on demande un morceau ou un rôti de lard
Répondre
M


.. c'est bien vrai ! Pendant la guerre, à la campagne, grâce à eux.. les cochons,  nous n'avons pas eu faim nous partagions et  envoyions des colis à nos connaissances.



J
Eh eh Jeanne ! Tout est bon dans ce cochon ci aussi ! lol... Queue en tire bouchon faite pour tirer, ok je file ! Merci à vous ! Bizzzzzzz jill
Répondre
M


Ils ont bon dos ces pauvres bêtes.. maintenant on les dédaignent, on fait la fine bouche mais lorsque l'on avait faim.. une bonne potée Haut Marnaise avec du lard dedans.. c'était bon !