L'Amour est un oiseau libre....

Publié le par M'amzelle Jeanne

Je viens de lire... et souhaite partager avec vous !

014

L’amour est comme un oiseau libre d’aller partout, le ciel tout entier est sa liberté. 

Vous pouvez attraper l’oiseau, vous pouvez le mettre dans une belle cage dorée, et l’on pourrait penser que c’est le même oiseau que celui qui volait en liberté et qui avait le ciel tout à lui. Ce n’est le même oiseau qu’en apparence, ce n’est pas lui, vous l’avez tué.
Vous lui avez coupé les ailes. Vous lui avez pris son ciel.
Et les oiseaux se fichent de votre or : aussi précieuse soit-elle, votre cage est une prison.

Et c’est ce que nous faisons de notre amour : nous fabriquons des cages dorées.
Nous avons peur, parce que le ciel est immense, peur que l’oiseau ne revienne pas.
Pour le tenir sous contrôle, nous devons l’emprisonner.
C’est ainsi que l’amour devient mariage.

L’amour est un oiseau qui vole : le mariage est un oiseau dans une cage dorée.
Et l’oiseau, à coup sûr, ne pourra jamais vous pardonner. Vous avez détruit toute sa beauté, toute sa joie, toute sa liberté.

Les amoureux ont toujours peur. I
ls ont peur parce que l’amour vient comme la brise.
Vous ne pouvez le créer, ce n’est pas quelque chose que l’on fabrique – il vient. Mais tout ce qui vient de lui-même peut aussi repartir de lui-même ; c’est un corollaire naturel.
L’amour vient, et les fleurs s’épanouissent en vous, les chansons vous montent dans le coeur, l’envie de danser… mais avec une peur cachée.
Que se passera-t-il si cette brise qui vous est venue, fraîche et parfumée, vous quitte demain ?…
Car l’existence ne se limite pas à vous. Et la brise n’est qu’une invitée : elle restera chez vous aussi longtemps qu’elle en aura envie, et elle pourra partir d’un moment à l’autre.

Ceci crée une peur chez les gens, et ils deviennent possessifs.

On devrait s’aimer, aimer intensément, aimer totalement, et ne pas se soucier du lendemain.
Si l’existence a été si merveilleuse aujourd’hui, faites-lui confiance : demain elle sera encore plus belle et plus merveilleuse.
A mesure que grandit votre confiance, l’existence se montre de plus en plus généreuse à votre égard. Elle déversera plus d’amour sur vous. Elle fera pleuvoir sur vous encore plus de fleurs de joie et d’extase.

Aimez intensément, totalement, et vous ne penserez jamais à créer d’asservissement, de contrat. Vous ne penserez jamais à rendre quelqu’un dépendant.
Si vous aimez, vous ne serez jamais cruel au point de détruire la liberté de l’autre. Vous l’aiderez, vous élargirez son ciel.

C’est le seul critère de l’amour : il donne la liberté, et il donne inconditionnellement.

 

Osho

Y

Publié dans POEMES

Commenter cet article

Moog 30/05/2014 15:19

C est tellement juste, et tellement difficile aussi...

M'amzelle Jeanne 30/05/2014 18:42



Oui.. cher ami... l'équilibre.. cet équilibre là est bien difficile a tenir !
Dans un autre domaine, qui est cependant le même en réalité, j'ai mis toute ma vie à chercher sans comprendre.. l'astuce et s'en vouloir me vanter je suis heureuse d'avoir pu acquérir une force,
une joie de vivre incomparable!
Heureux ceux qui peuvent avoir.. percevoir (!) ces connaissances lorsqu'ils sont jeunes c'est la liberté sans conditions... hihi
Bonne soirée !



Tricôtine 23/05/2014 20:06

C'est un très joli texte ! Pas facile pour certains de mettre en pratique ! Mon oiseu s'est envolé vers le ciel de Pyrénées ...pourvu qu'il revienne dimanche ! Gros bizzoux

M'amzelle Jeanne 25/05/2014 10:55



Ah..  tu es venue chère Tricottine, lire le petit oiseau en liberté.. hors de sa cage !
La mentalité des hommes est encore structurée de possession.. Mais un jour viendra ou nous serons attachés seulement par le coeur et la loyauté de chacun§


Bonne fête des mères chère petite Pascale!
Bizzouxx



Lorraine 21/05/2014 09:52

J'étais une mariée pauvre mais si heureuse!Et j'ai connu dans le mariage cet amour présent, attentif, gai, respectant l'autre malgré de grandes différences de caractère (mais peut-être est-ce cela
qui rassemble, tout compte fait! A condition de s'accepter!). Chère Jeanne, nous n'en finirions pas de parler d'amour, il est le moteur d'une vie, et peut combler ou décevoir, tant il prend de
costumes! Je suis heureuse d'avoir pu échanger avec toi sur ce sujet; peut-être un jour écrirai-je sur ce thème si délicat, mais qui nous concerne tous. Jy réfléchis...
Je t'embrasse fort, chère Jeanne, bonne journée,
Lorraine

M'amzelle Jeanne 21/05/2014 11:59



Alors.. je serai avide de te lire  !
Oui, tant de différence de compréhension dans ce mot Amour, qui est si souvent galvaudé !
Au plaisir ma chère amie...
Je te souhaite une magnifique journée et t'envoie un bisou



Lorraine 19/05/2014 20:49

Chère M'amzelle, tu ne m'as absolument pas choquée! J'ai simplement réagi à la phrase: "L'amour est un oiseau qui vole, le mariage est un amour dans une cage dorée. Et l'oiseau ne pourra jamais
vous pardonner"... C'est réduire le mariage à une notion d'asservissement. Tu me dis cependant qu'il a laissé une note où il parle de sa vie de couple en des termes que l'on peut absolument
reconnaître comme ceux d'un mariage heureux. Cela semble un peu contradictoire. Mais il est vrai qu'un extrait de livre ne donne jamais qu'un aperçu et peut-être me suis-je trompée, n'ayant pas une
vue d'ensemble de ce qu'écrit l'auteur. Quoi qu'il en soit, chère Jeanne, surtout ne t'attristes pas de mon avis. Je comprends tout à fait que tu aies été attirée par un texte qui parle de l'amour
de façon idéaliste tout en louant, me dis-tu, la compréhension, le dialogue, la sincérité, etc. C'est moi qui espère que tu ne m'en voudras pas de mon intervention et si je t'ai fait de la peine,
pardonne)moi. Je t'embrasse très fort,
Lorraine

M'amzelle Jeanne 20/05/2014 10:49



Très chère Lorraine.. Non pas du tout, loin de là de t'en vouloir,  je n'ai pas eu de peine chacun s'exprime selon son ressenti.. Je ne connais pas l'auteur.. peut-être New Age ? c'est un
morceau que j'ai "chipé" au gré de mes lectures et qui sur le moment a été comme un révelateur..  que j'ai voulu partager. Henri dont je parle est un blogeur de .. mon âge "Henri de Margaux"
qui dans son commentaire dit avoir vécu cette façon d'aimer depuis 52 ans...
C'est vrai que c'est idéaliste mais si l'on ne rêve pas..si l'utopie est censurée.. comment pourrons nous rêver d'une vie meilleure que celles vécues par tant de femmes en terre à terre
continuellement.. et battues "si je ne sais pourquoi je la tape. elle elle sait...) le madchiste est a  son comble quelque fois.. alors un peu de rêve fait tellement de bien !
Merci d'avoir permis de continuer ce petit dialogue.
Je te souhaite une superbe journée chère Lorraine et t'envoie amitiés et bisous.

PS. Que tu étais belle en mariée !!!



Lenaïg 19/05/2014 08:54

Mais je vois que maintenant tout fonctionne ! Belle journée, Jeanne, bizzz !

M'amzelle Jeanne 19/05/2014 20:28



ok