L'Amour est un oiseau libre....

Publié le par M'amzelle Jeanne

Je viens de lire... et souhaite partager avec vous !

014

L’amour est comme un oiseau libre d’aller partout, le ciel tout entier est sa liberté. 

Vous pouvez attraper l’oiseau, vous pouvez le mettre dans une belle cage dorée, et l’on pourrait penser que c’est le même oiseau que celui qui volait en liberté et qui avait le ciel tout à lui. Ce n’est le même oiseau qu’en apparence, ce n’est pas lui, vous l’avez tué.
Vous lui avez coupé les ailes. Vous lui avez pris son ciel.
Et les oiseaux se fichent de votre or : aussi précieuse soit-elle, votre cage est une prison.

Et c’est ce que nous faisons de notre amour : nous fabriquons des cages dorées.
Nous avons peur, parce que le ciel est immense, peur que l’oiseau ne revienne pas.
Pour le tenir sous contrôle, nous devons l’emprisonner.
C’est ainsi que l’amour devient mariage.

L’amour est un oiseau qui vole : le mariage est un oiseau dans une cage dorée.
Et l’oiseau, à coup sûr, ne pourra jamais vous pardonner. Vous avez détruit toute sa beauté, toute sa joie, toute sa liberté.

Les amoureux ont toujours peur. I
ls ont peur parce que l’amour vient comme la brise.
Vous ne pouvez le créer, ce n’est pas quelque chose que l’on fabrique – il vient. Mais tout ce qui vient de lui-même peut aussi repartir de lui-même ; c’est un corollaire naturel.
L’amour vient, et les fleurs s’épanouissent en vous, les chansons vous montent dans le coeur, l’envie de danser… mais avec une peur cachée.
Que se passera-t-il si cette brise qui vous est venue, fraîche et parfumée, vous quitte demain ?…
Car l’existence ne se limite pas à vous. Et la brise n’est qu’une invitée : elle restera chez vous aussi longtemps qu’elle en aura envie, et elle pourra partir d’un moment à l’autre.

Ceci crée une peur chez les gens, et ils deviennent possessifs.

On devrait s’aimer, aimer intensément, aimer totalement, et ne pas se soucier du lendemain.
Si l’existence a été si merveilleuse aujourd’hui, faites-lui confiance : demain elle sera encore plus belle et plus merveilleuse.
A mesure que grandit votre confiance, l’existence se montre de plus en plus généreuse à votre égard. Elle déversera plus d’amour sur vous. Elle fera pleuvoir sur vous encore plus de fleurs de joie et d’extase.

Aimez intensément, totalement, et vous ne penserez jamais à créer d’asservissement, de contrat. Vous ne penserez jamais à rendre quelqu’un dépendant.
Si vous aimez, vous ne serez jamais cruel au point de détruire la liberté de l’autre. Vous l’aiderez, vous élargirez son ciel.

C’est le seul critère de l’amour : il donne la liberté, et il donne inconditionnellement.

 

Osho

Y

Publié dans POEMES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Coucou Jeanne, je suppose que tu as communiqué à Dômi ton choix de remonter à la surface cette belle parabole de l'oiseau qui révèle les secrets de l'amour vrai. Bonnes fêtes de Pâques à toi, gros bisous.
Répondre
J
Un tres beau texte pour parler d'amour
Bonnes fêtes de Pâques Jeanne
Répondre
M
C est tellement juste, et tellement difficile aussi...
Répondre
M


Oui.. cher ami... l'équilibre.. cet équilibre là est bien difficile a tenir !
Dans un autre domaine, qui est cependant le même en réalité, j'ai mis toute ma vie à chercher sans comprendre.. l'astuce et s'en vouloir me vanter je suis heureuse d'avoir pu acquérir une force,
une joie de vivre incomparable!
Heureux ceux qui peuvent avoir.. percevoir (!) ces connaissances lorsqu'ils sont jeunes c'est la liberté sans conditions... hihi
Bonne soirée !



T
C'est un très joli texte ! Pas facile pour certains de mettre en pratique ! Mon oiseu s'est envolé vers le ciel de Pyrénées ...pourvu qu'il revienne dimanche ! Gros bizzoux
Répondre
M


Ah..  tu es venue chère Tricottine, lire le petit oiseau en liberté.. hors de sa cage !
La mentalité des hommes est encore structurée de possession.. Mais un jour viendra ou nous serons attachés seulement par le coeur et la loyauté de chacun§


Bonne fête des mères chère petite Pascale!
Bizzouxx



L
J'étais une mariée pauvre mais si heureuse!Et j'ai connu dans le mariage cet amour présent, attentif, gai, respectant l'autre malgré de grandes différences de caractère (mais peut-être est-ce cela
qui rassemble, tout compte fait! A condition de s'accepter!). Chère Jeanne, nous n'en finirions pas de parler d'amour, il est le moteur d'une vie, et peut combler ou décevoir, tant il prend de
costumes! Je suis heureuse d'avoir pu échanger avec toi sur ce sujet; peut-être un jour écrirai-je sur ce thème si délicat, mais qui nous concerne tous. Jy réfléchis...
Je t'embrasse fort, chère Jeanne, bonne journée,
Lorraine
Répondre
M


Alors.. je serai avide de te lire  !
Oui, tant de différence de compréhension dans ce mot Amour, qui est si souvent galvaudé !
Au plaisir ma chère amie...
Je te souhaite une magnifique journée et t'envoie un bisou



L
Chère M'amzelle, tu ne m'as absolument pas choquée! J'ai simplement réagi à la phrase: "L'amour est un oiseau qui vole, le mariage est un amour dans une cage dorée. Et l'oiseau ne pourra jamais
vous pardonner"... C'est réduire le mariage à une notion d'asservissement. Tu me dis cependant qu'il a laissé une note où il parle de sa vie de couple en des termes que l'on peut absolument
reconnaître comme ceux d'un mariage heureux. Cela semble un peu contradictoire. Mais il est vrai qu'un extrait de livre ne donne jamais qu'un aperçu et peut-être me suis-je trompée, n'ayant pas une
vue d'ensemble de ce qu'écrit l'auteur. Quoi qu'il en soit, chère Jeanne, surtout ne t'attristes pas de mon avis. Je comprends tout à fait que tu aies été attirée par un texte qui parle de l'amour
de façon idéaliste tout en louant, me dis-tu, la compréhension, le dialogue, la sincérité, etc. C'est moi qui espère que tu ne m'en voudras pas de mon intervention et si je t'ai fait de la peine,
pardonne)moi. Je t'embrasse très fort,
Lorraine
Répondre
M


Très chère Lorraine.. Non pas du tout, loin de là de t'en vouloir,  je n'ai pas eu de peine chacun s'exprime selon son ressenti.. Je ne connais pas l'auteur.. peut-être New Age ? c'est un
morceau que j'ai "chipé" au gré de mes lectures et qui sur le moment a été comme un révelateur..  que j'ai voulu partager. Henri dont je parle est un blogeur de .. mon âge "Henri de Margaux"
qui dans son commentaire dit avoir vécu cette façon d'aimer depuis 52 ans...
C'est vrai que c'est idéaliste mais si l'on ne rêve pas..si l'utopie est censurée.. comment pourrons nous rêver d'une vie meilleure que celles vécues par tant de femmes en terre à terre
continuellement.. et battues "si je ne sais pourquoi je la tape. elle elle sait...) le madchiste est a  son comble quelque fois.. alors un peu de rêve fait tellement de bien !
Merci d'avoir permis de continuer ce petit dialogue.
Je te souhaite une superbe journée chère Lorraine et t'envoie amitiés et bisous.

PS. Que tu étais belle en mariée !!!



L
Mais je vois que maintenant tout fonctionne ! Belle journée, Jeanne, bizzz !
Répondre
M


ok



L
;))) Jeanne, si ce qui s'inscrit automatiquement quand tu cliques te paraît anormal, c'est qu'une fausse manip a eu lieu à un moment quelconque, qui ne peut venir que de toi (cela nous arrive à
tous), tu as par mégarde tapé quelque chose dans ce pavé et c'est resté en mémoire.
Je te garantis que ton adresse fonctionne de chez moi, j'ai testé, tu peux le faire aussi. Peut-être faut-il que tu effaces cette anomalie et que tu remettes ta bonne adresse. Bonne nuit, gros
bisous.
Répondre
M


J'ai déjà fait.. plusieurs fois.. il m'est dit...erroné !



M
Un texte vrai, sincère et au plus près du sentiment amoureux!
Répondre
M


Merci beaucoup de ta visite et de ton commentaire qui me conforte dans cette idée de l'amour inconditionnel.
Je te souhaite chère Mansfield une superbe semaine ensoleillée.



O
Je viens de poster une chanson sur mon blog sur le sujet de l'amour qui meurt ..et je vais faire un lien vers votre article .
Répondre
M


Je suis touchée de votre idée.. Ce n'est pas moi qui ait écri ce texte.. je l'ai seulement aimé et voulu le faire partager.
Ce petit lien qui unira nos blogs me fait grand plaisir! Merci !
Bonne soirée ..et au plaisir de se lire encore



O
C'est un texte magnifique et si vrai....l'amour ne se laisse pas emprisonner c'est la confiance qui le fait vivre et il faut aimer sans rien attendre en retour c'est là le véritable amour
Répondre
M


Très juste ! Il faut lâcher prise, ce qui n'est pas toujours évident.. Mais quelle grande satisfaction une fois que l'on a compris que ce n'est pas en étouffant que l'on garde vivant l'oiseau
près de soi !
Merci pour votre visite et votre agréable commentaire.



L
Chère Jeanne, je viens de faire un test sur ma dernière page, j'ai fait comme si j'étais toi et j'ai mis l'adresse de ton blog, le commentaire est passé ! Ton adresse est celle-ci :

http://endirectdechezmoi.over-blog.com/

Mais je suis déjà contente que tu viennes aussi me voir !
Répondre
M


Je ne crois pas.. je n'ai pas a écrire nom et adresse Je clic sur le premiere case. c'est bon.. sur la deuxième.. c'est bon.. et la troisième qui s'inscrit.. c'est pas bon.. Alors ?
Je remarque que "Mon" B de blog est majuscule..qu'il n'y a pas de slash après com
A vérifier..
Bonne nuit



L
Mais oui, l'amour est un oiseau libre, tout comme le bonheur est dans le pré, mais ne pas les poursuivre, ce serait sans effet !
Répondre
M


Je suis heureuse de ton partage.. C'est à mes yeux la seule façon d'être.. ne pas étouffer l'autre..ne pas lui en vouloir. de  ceci ou cela.. qui n'existe même pas..etc !!
En fait de ne pas continuellement le mettre sur le grill...
Cela deviendrait un enfer .. et Satan aime cela..

Bizzoudouxx Miss Hélène!



L
Coucou Jeanne, me voici enfin sur ta page qui fait du bien. Sages lignes à méditer, même à mettre en pratique. Gros bisous !
Répondre
M


Il y a un moment que je ne peux laisser un message sur ton blog.. mon http:// n'est pas valable... ni reconnu!
Tu me diras que c'est pas banal d'avoir pignon sur rue et de passer incognito !


J'espère que ta maman ne te donne plus de soucis pour le moment.
Je t'embrasse. A +



L
Le mariage n'est une prison que si l'un des deux se fait geôlier. Sinon, il conforte cet amour dont parle l'auteur (qui me semble néanmoins prôner l'amour libre à tout crin et ignorer qu'il mène,
en fin de copte, à pas mal de désillusions). A travers tout son texte, l'amour semble un électron indépendant qui va de fleur en fleur. Est-ce vraiment cela le bonheur? Aimer jusqu'à l'usure, puis
s'envoler vers d'autres fleurs à butiner? Combien de temps? Jusqu'à quel âge?
Ce n'est qu'un extrait du livre, je ne juge donc pas, mais ce passage, en tous cas, est un peu trop idyllique. Chère Jeanne, pardonne à une ancienne critique d'être plus sévère que d'autres
lecteurs. On ne se refait pas!...
Je t'embrasse fort, passe une douce journée ensoleillée,
Lorraine
Répondre
M


Je  n'avais pas compris ce texte de cette façon chère Lorraine..
Rouergat, Henri, a laissé un commentaire sur sa propre vie de couple que je partage.
Etre ensemble, et être fidèle.. c'est mon point de vue aussi, avoir confiance l'un l'autre et ne pas espionner, ne pas faire de suspicion.. ne pas enfermer sous tel ou tel "costume" de craindre
que votre moitié file ailleurs.. Accepter le retard.. commenter.. partager.. . se parler.. oui accepter l'autre avec ses qualités, ses défauts. Ce n'est pas dans le libertinage que l'on trouve la
paix.. ni du corps ni de l'esprit.
Vivre en osmose et  harmonie complète ..  bien loin de ces clichés de butinage.


Oui.. c'est idyllique..utopique.. mais j'ose espérer que cela puisse exister encore.
Je suis triste de t'avoir choqué avec ce texte qui ne m'avait inspiré qu'un bonheur de vivre, que je voulais tenter de vivre ardemment.. et que je n'ai pas trouvé... !
Je te souhaite une bonne fin de dimanche chère Lorraine et je t'embrasse avec toute mon amitié.
Jeanne



L
L'amour en cage, ce n'est pas de l'amour mais de la possession.
Répondre
M


... exactement.. et cette possession rends jaloux, lourd et affreux à vivre.. C'est la peur d'être seul qui fait enfermer dans une cage dorée .. comme Arpagon et ses pièces d'or.
Ce sont des aigris de la vie.. ils ont peur de perdre et ne savent pas vivre au grand jour avec les risques que cela impliquent



C
Très vrai. Carmen le disait déjà : "l'amour est enfant de Bohême".
Répondre
M


!.. Et comme cet opéra de Bizet est beau malgré ses 150 ans.. (?)
Merci pour ce partage
J'ai vu ce matin à la télé que les garçons de Nantes portaient la jupe...!
Je te souhaite une belle journée



R
Bonjour Jeanne
J'aime ce texte sur l'amour, ma femme et moi nous avons 52 ans de mariage, bien sûr cette union demande au deux de faire des concessions et du respect réciproque.
Répondre
M


MERCI!
Merci de partager.. et de dire que tu as vécu ainsi pendant si longtemps.. Quelle chance vous avez eu tous deux de vous comprendre et de vous aimer comme vous étiez l'un l'autre.
Merci pour ton témoignage... d'espoir .. cela peut  donc arriver !
Bonne journée à vous  cher Henri...  Madame Henri.



M
Merci de ce partage. Un regard ouvert sur l'essence même de l'amour. L'amour ne se possède pas telle une pierre précieuse, il ne s'achète pas. C'est un état d'être que l'âme porte en soi et en
perpétuel mouvement que seul l'amour sait nourrir. Osho l'écrit tellement mieux. Bon mercredi, bises amicales.
Répondre
M


Tu as Marie Louve des mots justes qui reflètent bien la pensée de ce texte.
L'amour ne s'achète pas.. ne se galvaude pas..
Mais "c'est l'amour qui nous rendra la Liberté..." paroles d'un célèbre opéra..(?)


Je te remercie d'être passée.. de m'avoir laissé ce commentaire!
Bonne soirée.. amitiés..



C
C'est pourquoi, chère Jeanne, je suis contre le mariage !
J'ai déjà été mariée mais pour rien au monde, je ne recommencerais, car en effet, mon ex-mari croyait qu'il m'avait achetée. Je lui demandais souvent combien de chèvres ou de chameaux, je valais
!
Il était andalou, cela explique sans doute.
Bon,après, chacun fait ce qui lui convient, moi je m'en fiche.
En tous cas, ce texte dit bien ce qu'il en est, je le trouve parfait.
Bises et bonne soirée.
Répondre
M


Trop de brisures.. de cassures lors d'un mariage ou deux inconnus croient se connaître..
Dans MARIAGE.. si tu lui enlève un A ...C'est le MIRAGE..
Je pense exactement comme toi.. ayant préféré vivre seule que mal accompagnée.
Cependant, j'envie  les couples qui ont continués à s'aimer.. qui sont heureux ensemble et ne sont pas ou plus écorchés par des menus points de détails..qui ne valent pas la peine de se
fâcher.
Je suis très heureuse de ton commentaire et je te remercie.. cela conforte mon choix !!
Merci chère Clara.