GOUTER à LA MAISON DE RETRAITE

Publié le par M'amzelle Jeanne

"Gouter à la  Maison de Retraite !"

A Madame la Directrice,
A l’ occasion du mariage de sa fille Marie, 
Madame… de XYZ

sera heureuse de partager la pièce montée avec vos résidents
.........……
.................……..


-          - Vous savez c’que j’ sais ?
- dites vouère un peu
- Vous savez la p’tite Marie.. elle se marie demain..
- Eh ben sans êtes invitées.. on mangera quand même de la pièce montée !

-    -   .....Noooon ! j’y crois pas
- C’est ben la première fois qu’ça arrive..

-    - .....Oui.. et ils ont même apporté des  dragées.. !
-  Faudra  faire attention.. à  nos dentiers !! hi hi

 -   - C’est quand même des bonnes  gens d’penser encore aux vieux !
- C’est pas tou ’l’monde qui f’rait ça.

-    - .... Oh  je rappelle ma mère travaillait chez eux dans l’temps quand elle était jeune....
- ....ben.. elle a jamais r’gretté.. elle était bien considérée..

-   -....

 ... - ......Y qu’à la fin.. vous savez  le père … du père…  de Monsieur..
- ...Son grand père quoi !
-  Ben quoi donc..

-    -  ...

B     vous .. vous  voyez pas… Y courait après quoi ! Elle est partie et pis c’est tout
- Il avait du gout.. elle devait être bien jolie..
- mais c’est loin.. ya prescription !
- C’est quand même des gens gentils..

-   - .......  Ouais… gentil n’a qu’un œil..
......La fortune comment donc qu’elle est v’nue ?

-   -  Allez on dit rien,  puisqu’y vont nous faire goûter au gâteau
- Oui, on mange et on dit rien ..
- N’ faut pas remuer la boue…
- Oh ! vous y aller un peu fort…

-    -....... Mais .. non .... j’ai rien dit !

-    -.... Chuttttttttttt  V’la la Directrice.. elle va  nous en parler..

-          On n’dit rien !

-          Motus et bouche cousue..
-   ....Croix de bois croix de fer.. si je mens j’vais en enfer.. !
-  Allez bonsoir M’mam Merlot

-    -  Bien l’bonsoir à vous M’mam Chenu

 

M’mamzelle Jeanne
http://endirectdechezmoi.over-Blog.com

Publié dans DEFIS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
CROUSTILLANT à souhait ce dialogue .........On s'y croirait, jeanne !!!!!!!

J'ADORE .......

Et je suis sûre que ton billet plairait à "Alain" (un de mes liens, que tu connais peut-être) qui est friand de patois (il en a écrit un livre) et de ce genre d'histoire (Il en écrit aussi !)

Me sauve (dois amener ma fille à l'athlétisme) et te fais un gros GROS bisou : sabine.

Passe un beau week end, Jeanne, et je l'espère aussi ensoleillé que nous (du moins aujourd'hui, un vrai temps de printemps !)
Répondre
M


En fait, c'est exactement cela, les femmes de la campagne au siècle passé, malheureuses dans leur sort, et n'ayant rien d'autres à dire que de parler sur le voisin.. même si c'était faux, elles
en rajoutaient même ne voyant pas le mal qu'elles pouvaient faire !
Nous avons des journées superbes.. le mois doux en automn :


Merci d'être passée, de ton commentaire .. indulgent !



L
"On n'dit rien...On n(dit rien"...Il me semble qu'on a dit beaucoup...Assez pour qu'on se pose des questions. Et que les réponses viennent malgré soi...Ce gâteau, ces dragées, y a-t-il pas une
raison cachée pour qu'on nous les offre? C'est bien la première fois...Vous en pensez quoi, vous? Rien, vraiment? Allez, vous avez raison. On mange et on se tait. Madame la Directrice, c'est
vraiment bon. Et si gentil...``Bisous, chère Jeanne, Méfie-toi du froid qui claque fort, ici. A bientôt.

Lorraine
Répondre
M


Chère Lorraine.. je te vois intéressée aussi à découvrir la raison cachée de tant d'amabilités !
Mais n'en dites pas plus..  inutile de savoir tout.. le gâteau sera bon, surtout s'il y a une petite coupe de champagne pour trinquer !! A nos âges c'est le principal.....! Au diable les
ragots..
Nous n'avons pas encore le froid.. ni la pluie dans ma région de Champagne Ardennes qui a changé pour faire partie de l'Alsace.. cela nous rapproche un peu de chez toi !!! hihi 
Je t'embrasse avec toute mon amitié ! 



J
C'est le problème à la maison de retraite les pièces montées en nougatine... aïe les dentiers !!!
Répondre
M


En effet..ce n'est pas objectif ce choix..
brioche et crème au chocolat auraient été plus approprié !



Z
Excellent, bravo. Bon lundi. ZAZA
Répondre
M


Ce fut un plaisir de faire parler les pipelettes !!
merci pour ton passage..


Bonne journée 



C
Ha Ha ! elles ne disent rien, mais elles voudraient bien !!
On peut donc acheter leur silence avec quelques douceurs /
C'est un bien chouette dialogue, Jeanne.
Bisous.
Répondre
M


.. bien sûre.. mais la morale est là et surtout la part de gâteau promise !!


J'adore jouer les wamps... celles des petits villages où tout se sait.. Mais cela a bien changé, on ne sort plus de chez soi.. depuis les machines à laver sont entrées dans les foyers !
Merci pour ton gentil commentaire ;. merci pour tout !



E
un récit bien vivant mené de main de maitre, bravo, Jeanne
Répondre
M


..  Chuttt mais c'est ma seconde nature ... alors ce fut facile !!!
Heureuse de ton passage
Merci ! 



D
je prendrais bien une part de gateau - bises et merci pour tes mots souriants -
Répondre
M


.. Il te faudra attendre un peu.. tu es trop jeune pour la maison de retraite chère Andrée !!
Je t'envoie un bisou. 



D
C'est long dans les maisons de retraite! Il faut bien passer le temps !
Répondre
M


.. Et les occasions de rigoler doivent être rares.. alors profitons !



V
M"amzelle Jeanne a toujours d'excellentes idées de narration.Tout est dit sans rien dire....Dames âgées bien papoteuses, langues bien pendues..... T'es douée toi !!
Répondre
M


Ah tu me reconnais bien là.. les papotages .. en vrai et en figuré.. toujours présente !
C'est même pas vrai...
Merci d'être passée ma belle amie !


@+ 



L
Hi hi, c'est qu'il y a encore sacrément de la vie chez ces vieilles dames amies ! Enfin, amies, c'est vite dit, mais la maison de retraite est animée, d'autant plus que le mariage vient jusque-là
et c'est tant mieux ! Bravo, chère Jeanne, gros bisous.
Répondre
M


Merci Miss Hélène d'être passée voir et lire les petites vieilles et leurs ragots !!
Je te souhaite une belle semaine et t'envoie un doux bizzou 


@+



F
c'est gentil de faire partager le gâteau
Répondre
M


.. et.. j'aimerais bien pouvoir partager en vrai avec toi
et quelques amies virtuelles si sympa !



M
Les petits commérages entretiennent l'amitié et ça fait passer le temps !!!
Bon week-end - bisous
Monelle
Répondre
M


Et oui... ce n'est pourtant guère charitable souvent !
Merci d'être passée


Bon dimanche ! 



L
c'est très joli !! les pensionnaires vont être ravis !!
bravo pour cet billet gourmand !!
Bisous !!
Répondre
M


Ce ne sont pourtant que des coquines.. se gaussant de papotages !!
A une autre fois chère Lady Marianne 



E
D'après les dernières informations recueillies, l'arrière grand-mère paternelle de mon mari était une employée de maison chez un noble espagnol. Il s'avéra que le fils du noble était le père de son
premier né. Logiquement, elle fut renvoyée...
L'enfant ainsi conçu (le grand-père de mon mari) ne fut jamais reconnu, ni par son père biologique, ni, plus tard, par le mari de sa mère. En conséquence, il porta le patronyme maternel, qui est le
nôtre maintenant.
Imaginez l'incongruence que cela a pu représenter dans les années 1800 (environ) au fin fond de l'Andalousie très catholique !
Y'avait de quoi jaser non ?! :)
Bises et bonne journée Jeanne.
Répondre
M


Bonsoir Elisabeth.. quelle histoire cela a dû faire.. Mais à cette époque de nombreux enfants sont nés ainsi. La grande "Louise Michel", était la fille du chatelain d'un petit pays de ma région
qui ne l'a jamais reconnu..De son père elle en a eu le caractère bien trempé!
Les mères ont toujours eu  beaucoup de courage pour élever leur  petit, mais à cette époque cela devait être terrible pour les uns et les autres! Nous sommes revenus à une époque plus
logique... quoique la petite de l"ex. ministre de la justice à des difficultés elle aussi à trouver un nom !
Heureux week end à vous et au plaisir de se lire encore! 



J
Ah y a tjs un saligaud dans les familles qui trousse jupon à part ça tout allait bien chez m'dame la marquise ! ;-) Bon appétit mesdames !! Bon W-E Jeanne, bises
Répondre
M


M'enfin Jill.. c'était pas méchant.. il la trouvait jolie !
Le droit de .. "cuissage" et "chasse gardée"  fut longtemps réservé aux grands de ce monde, il y a d'autres modes maintenant...qui ne valent pas mieux !
 .. Merci d'être passée.. je t'envoie un bizzou