François-René de CHATEAUBRIAND

Publié le par M'amzelle Jeanne

037

SAINT MALO 

Le grand bé à marée basse sur la gauche, 

tombe du vicomte François.René de Chateaubriant

Saint Malo 4.9.1768 -  Paris 4.7.1848

 

  Le Montagnard exilé

 

Combien j'ai douce souvenance

Du joli lieu de ma naissance!

Ma soeur, qu'ils étaient beaux les jours

De France!

O mon pays, sois mes amours

Toujours!

 

Te souvient-il que notre mère

Au foyer de notre chaumière

Nous pressait sur son coeur joyeux,

Ma chère,

Et nous baisions ses blancs cheveux

Tous deux ?

 

Ma soeur, te souvient-il encore

De château que baigait la Dore*,

Et de cette vieille tour

Du Maure,

Où l'airain sonnait le retour

Du jour?

 

Te souvient-il du lac tranquille

Qu'effleurait l'hirondelle agile,

Du vent qui courbait le roseau

Mobile,

Et du soleil couchant sur l'eau,

Si beau?

 

Oh! qui me rendra mon Hélène,

Et ma montagne, et le grand chêne?

Leur souvenir fait tous les jours

Ma peine!

Mon pays sera mes amours

Toujours!

Publié dans POEMES

Commenter cet article

Suzâme 08/07/2012 05:04

Bonjour,
Si tôt levée et découvrir ce beau poème de CHATEAUBRIAND chez toi, me fait entendre la mer et les mouettes. Ton blog est devenue plage en un instant. Bon dimanche!

M'amzelle Jeanne 08/07/2012 06:58



C'est gentil et bien joli de penser que mon blog est devenu plage en un intant.. imagination et rêve !!


Alors qu'ici qu'il fait si gris et que la pluie est présente !!


Bizzoudouxx de Jeanne



Josette 07/07/2012 09:42

quelle émotion à lire ce texte et ce tombeau près de Saint Malo...un rappel immortel de Chateaubriand
merci pour ce partage et bon WE Jeanne

M'amzelle Jeanne 07/07/2012 12:26



Heureuse de ce partage et de ton gentil commentaire.


Avec amitiés je t'embrasse.


Jeanne



jill bill 06/07/2012 20:16

Bonsoir Jeanne ! Merci beaucoup pour ton post du jour... Le montagnard exilé se souvient et pleure sa peine... Comme c'est beau et émouvant à la fois... Merci encore ! Bon W-E de la part de jill,
bises

M'amzelle Jeanne 06/07/2012 20:25



Fidèle Jill.... Merci ! Je suis restée un mois dans cette merveilleuse cité de Corsaires. A marée basse j'ai eu le bonheur de monter sur le grand Bé jusqu'à la tombe magestueuse !


Je ne pouvais pas faire moins que de partager ce moment heureux et de joindre un poème de ce grand poète !


Amitiés et gros bisous de Jeanne