DEFIT N° 114 : VOUS AVEZ REVEILLE UN GENIE

Publié le par M'amzelle Jeanne

C'est Jeanne Fadosi
Capitaine des  Croqueurs de mots pour la semaine
defi-copie-1qui nous propose ce défit



Chaque premier janvier, après le repas, c'était un rituel pour ma famille de nous rendre , qu'il pleuve, neige ou vente d'aller faire une promenade dans  le petit bois de la ferme des Bonshommes.
Avec les années ma famille s'est réduite, je n'ai plus que mon petit chien près de moi.. et s'il était parfois difficile de partir tous ensemble après un bon repas, je vous assure que maintenant le petit chien est toujours près à filer.
C'est un bonheur de recommencer chaque fois l'aventure de la première journée de l'année, dans ce petit bois un peu mystérieux, qui était le passage de moines ou de converts, contemporains de Bernard de Clairveaux, où ils pouvaient se restaurer de leur longue marche.. chez "les Bonshommes"... autres moines affiliés à ceux de Bernard de Clairvaux.
Il reste quelques vestiges .. une ou deux grottes qui furent habitées, des énormes bornes qui indiquent le chemin.. bref endroit ou l'immagination fertile peut vagabonder.
Le temps est doux, je viens de ramasser une drôle de petite baguette que je me sers pour  taper ici où là les grandes ronces.. le lierre qui s'approprie et enlasse  le vieux chêne.
Nous sommes dans une partie sombre, les grands arbres cachent le ciel, un rayon de soleil passant entre deux nuages vient se mirer dans une énorme flaque d'eau.. Le petit chien s'arrête surpris.. éblouie je ne vois plus rien... mais j'entends une voix... mon coeur bondit dans ma poitrine d'un seul coup je suis glacée!

" Ne crains rien.. je suis l'esprit de cette forêt !
- Si heureux de recevoir une visite en ce jour de l'an.. jour des voeux...
- Rares sont les visiteurs de cet endroit, dont je suis le gardien!
Nous, "Moines Converts" nous étions embauchés pour  défricher les forêts contre le gite et le couvert que les disciples de Bernard de Clairvaux nous donnaient .. parcimonieusement... !
Nous étions logés dans les "greniers à dîme",  où quelques dortoirs nous étaient réservés.. Naturellement, non chauffés!
Après ma mort, mon esprit n'a pas voulu quitter cet endroit,  alors je suis devenu herrant.. une âme herrante !
Je dois dire que si nous défrichions les fôrets, seulement équipés d'une scie, d'une pioche et  de nos bras. C'était pour agrandir de quelques hectares les terrains à culture, pour y semer le grain.. et y faire de belles moissons.. Nous étions les premiers paysagistes de ces endroits !
Je suis tellement peiné de savoir que maintenant des gouvernements défrichent, avec des moyens démentiels, des forêts entières, noient des pays  pour faire des immenses barrages .. des réservoirs... Ils déracinent non seulement des arbres mais aussi des communautés d'hommes vivants dans ces endroits..cela me peine

Les hommes creusent la terre pour y stocker des déchets nucléaires, toujours actifs.. qui polluront à long terme les nappes phréatiques...
Alors c'est  moi, en ce jour de premier Janvier, devenu esprit de la terre, qui vais vous formuler mes voeux :

- Soyiez plus conscients de la chance que vous avez,
- Osez  appréciez chaque instant de la vie, soyiez respectueux de la terre
- Songer que la vie humaine est bien courte, pensez à vos petits "
D'un seul coup le ciel s'assombrit.. plus de reflet dans la flaque d'eau.. un petit vent malin fit voleter mon écharpe.. l'esprit du bois des Bonshommes s'est  évanouit.
Inutile de vous dire que je suis rentrée chez moi toute .. chamboulée !
Le message du jour de l'an est bien passé!FORET-MYSTERIEUSE.jpg

Publié dans DEFIS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Les lieux que l'on croit désertés sont toujours habités : il suffit de tendre l'oreille.
Répondre
J
voilà une bien belle histoire et trois voeux que je fais miens aussi, merci beaucoup de les avoir si bien formulés.
Belle fin de semaine
Répondre
M


Heureuse de ce partage.. tant d'actes sont contre nature
Merci Jeanne
Bon dimanche à toi aussi !



M
Quelle jolie histoire et combien réelle malheureusement !
Merci de nous l'avoir contée !
Bonne journée - bisous
Monelle
Répondre
M
Bonjour Jeanne,

Un petit conte, une morale... merci pour ce bon moment à te lire
Bises de douce journée
Martine
Répondre
Z
Beau texte et belle conclusion avec les bisous de zibulinette
Répondre
R
Bonjour Jeanne
Belle petite histoire et comme elle raison cette petite voix
Répondre
F
et tout démonter ce que dame Nature a crée entraîne bien des catastrophes
Répondre
E
quelle beau conte, reliant passé et présent et peut être sombre avenir... merci, Jeanne
Répondre
H
Bonjour Jeanne,

Bravo pour ta manière de relever ce défi. Un bien joli texte, bin émouvant et très bien écrit. Bises bien amicales.

Henri.
Répondre
S
Quel message MA GNI FI QUE !

Ce moine errant m'a terriblement émue ...!

J'ai l'impression de le voir devant moi, piochant à la sueur de son front puis, repartant heureux au coucher du soleil, vers l'humble gîte où le couvert l'attend !

Cela me ramène à mon chemin de cet été et au couvent de Bellemagny, exemple de générosité, où les soeurs chantaient le soir en arrosant leur potager .......

MERCI, jeanne, ton écrit m'a EMPLIE d'une force ...merci !

Affectueusement : sabine.
Répondre
F
C'est le monde à l'envers: c'est le génie qui émet des voeux! Mais il a bien raison au fond! Il ne reste plus qu'à les exaucer!
Répondre
A
Effectivement pas de trace de ton commentaire ???????
Répondre
R
dommage que tout le monde ne passe pas par là surtout les grands défricheurs
pour moi le message est passé
belle lecture
bisous
Répondre
D
une belle histoire pour nous demander d'être vigilant ... merci et bises
Répondre
M
quel joli conte plein de belles idées à mettre en pratique bises
Répondre
J
je crois reconnaître cette forêt j'ai du la traverser dans un livre de Sylvie Germain
bonne journée Jeanne
Répondre
M


Elles doivent toutes avoir un mystère.. qu'il faut savor trouver
Merci d'être passée !



A
Puisses-tu ne pas être la seule à l'avoir entendu !
Répondre
M


je suis passée chez toi.. ai laissé un commentaire que je n'ai pas vu enregistré !
Beaucoup de mystères avec ce défi.. des génies et farfadets !!
Belle journée



L
Bonjour Jeanne, original et passionnant, merci beaucoup pour ce grand plaisir de lecture et bravo ! Gros bisous !
Répondre
J
Bonjour Jeanne, l'homme n'est pas raisonnable, il ne peut se contentr de ce qu'il a il lui faut toujours plus de tout, voilà le résultat, merci.... Bises, jill
Répondre
D
Bonjour Jeanne,

Une adorable histoire que j'ai lu avec plaisir !

Mes amitiés
Dominique
Répondre