DEFI N°93 "REPAS DE NOEL"

Publié le par M'amzelle Jeanne

Défi N°93 

"Les Ages de la Vie"

Lancé par Jeanne Fadosi pour les Croqueurs de Mots

 

deco 12 table hiver mariage blanc noel-copie-1

 


La carte de Caroline m’invitant pour fêter Noel  en famille m’a fait sourire… et un  peu agacé !

                Il y a si longtemps que je n’ai eue de contact avec cette famille.. Après avoir vécu de longues années aux antipodes, j’ai décidé de venir pour un temps dans la région où je pensais avoir des racines mais où tout m’est devenu étranger…  Je vis en reclus depuis mon retour, sortant peu, n’ayant plus d’attaches, les ponts famille et amis ayant été coupés depuis  si longtemps. Je croyais revenir dans ce pays d’enfance incognito.

                 Cette petite Caroline je m’en souviens  très bien, une petite fille un peu ingrate.. Trop grande dans ses vêtements étriqués, aux cheveux blonds tressés. Fille  du mari de la jeune sœur de ma mère..  Elle devait avoir une quinzaine d’année.. Très garçon manqué je me souviens !

                Quel âge peut-elle avoir maintenant ? Pourquoi invite t- elle ce vieux bougon que je suis devenu.

                Par curiosité et aussi avec  la  réflexion  du « Pourquoi pas renouer avec cette partie de ma famille.. »  Je lui ai envoyé un mot simple en disant : Je serai là

-          « J’y serai.. mais sans frais.. comme je suis ! Moi le baroudeur, le solitaire,  je ne veux pas avoir à changer mes habitudes pour un repas avec cette gamine intrépide dont le bout du nez était et doit toujours être recouvert de taches de rousseurs »

-          Quel âge peut-elle avoir ?? Il y a trente ans que je suis parti… mon dieu elle doit avoir quarante cinq ans… Je l’a vois d’ici ! une bande de marmots autour d’elle, un mari rustaud...

  t  travaillant à la ferme que ses parents ont dû lui laisser en héritage..

-          De quoi allons-nous pouvoir parler.. je me vois mal.. je n’aurais pas dû accepter !

 

Mon vieux chapeau rivé sur la tête aux cheveux longs et grisonnants, les bras encombrés d’une composition de fleurs,  d’une bouteille de Perrier-Jouët, je sonne à la porte à l’heure dite.

Une dame mince,  très élégante aux cheveux blancs vient m’ouvrir… je remarque des tâches de rousseurs sur le nez….

 

 (Non ! ce ne peut  être Caroline..  La petite effrontée ? Elle semble être aussi vieille que je le suis)

 

-          Oh ! Alain…  Quel bonheur de se revoir, c’est gentil d’avoir accepté cette invitation.. Depuis ton retour j’espérais  toujours recevoir ta visite mais …

-           

(Comme il a changé ! il n’a cependant pas perdu charme.. et élégance malgré les années et les apparences de vouloir être un ours bourru)

 

-          Je ne peux croire chère Caro que c’est toi.. la petite sauvageonne que j’ai connue. Qu’as-tu fais dans la vie.

-          Je suis ingénieure en agro-alimentaire, je travaille dans la ville voisine, mon mari travaille à la ferme

 

(Quelle transformation.. jamais je ne l’aurais reconnue dans la rue ! Il est vrai que je ne la regardais pas.. cependant comme une abeille toujours  autour de moi, elle ne me lâchait pas, à me questionner sur ma vie mes projets.. Me demandant quand je serais de retour…)


Entre je t’en prie, je vais te présenter à mon mari.


(Comme je le trouve beau malgré les marques de la vie rude qu’il a dû mener, je me souviens être amoureuse de lui.. j’aurais tant aimé qu’il me regarde.. Je faisais tout pour me faire remarquer et lui ne voyait que l’ado ridicule que je devais être !)


La maison est accueillante


 (Ah.! cela va être la surprise comment il doit être le mari de cette jolie personne.. quelle conversation allons nous avoir)


                Et là je rencontre un homme qui ne va pas du tout avec la jolie maitresse de maison…Le regard vide et lointain, il ne semble pas apprécier ma visite.

                La table est jolie, bien décorée pour le repas de Noel. Deux enfants sont autour du sapin près de la cheminée.  Le mari ne dit rien.. Il est là


(Mon dieu comment fait-elle pour s’accommoder avec cet homme. Quelle jolie personne cette petite Caro,  avec ses petites tâches de rousseur encore présentes)


Je t’en prie  Alain prends place à la table du festin de Noel !


(Comme je l’aurais aimé.. s’il avait pu attendre un peu…)


Nous sommes là chacun dans nos pensées profondes, nous ne voyons plus rien autour de nous…

Trente ans nous séparent.. 

Nous sommes muets et pourtant nous pourrions avoir tant de choses à nous dire.

Instant cruel s’il en fut une gêne atroce me gagne et n’ai qu’une hâte celle de fuir à l’instant même !

Aurevoir ..

 Peut-être nous reverrons nous..

Je dois  partir prochainement tu sais Caro..

La vie ne nous appartient pas toujours !

               

               

-           

Publié dans DEFIS

Commenter cet article

valdy 12/01/2013 11:45

Coucou Jeanne,
Félicitation pour ce défi mêlant introspection nostalgique et dureté du temps qui passe et modèle nos apparences.
Mais, ne sommes-nous pas toujours les mêmes au fond ? trente ans, c'était hier ;-)

M'amzelle Jeanne 12/01/2013 21:32



C'est certain.. les années passent et nous ne les voyons pas.. notre coeur reste le même, mais lorsque l'on a 15 ans et l'autre 45 il y a un gros décalage !! Pendant quelques années nous pouvons
nous sentir sur la même tranche d'âge.. mais après???
Je suis très heureuse d'avoir reçu ta visiteet je te remercie.


Bonne soirée et gros bisous de Jeanne



Oxygène 04/01/2013 20:39

Coucou Jeanne. Un petit bijou plein de nostalgie cette re-rencontre 30 ans après...

Mais je ne voudrais pas quitter cette page sans te souhaiter une très bonne année 2013 en espérant qu'elle t'apportera beaucoup de joies.
Gros bisous à toi.

M'amzelle Jeanne 05/01/2013 09:38



Je suis émue de lire ton gentil com ce matin.. Merci.. merci
Que l'année soit belle pour toi..que tes projets, tes souhaits tes désirs deviennent réalités !


Je t'embrasse très fort.


Jeanne



lili 04/01/2013 01:15

Ma Jeanne, j'ai failli ne pas reconnaitre ton texte, mais la fin m'a confirmé ta prose. Bel exercice de style... Que c'est agréable de te lire. Je reviendrai .... Lili

M'amzelle Jeanne 04/01/2013 09:15



Un bonheur de te voir sur ma page ! Merci d'être passée et d'y avoir laissé cette charmante appréciation... A quand tu le veux.. toujours !



chloé 03/01/2013 10:20

La vie vous joue parfois des tours et on se loupe de peu! Une émouvante histoire joliment mise en mots. Plein de belles chose à toi pour cette année qui démarre. Bisous.chloé

M'amzelle Jeanne 03/01/2013 12:09



Je viens de te laisser un message qui ne parait plus.. ? Je reviendrai plus tard !


Roucoucou.. Oui, et quelque fois on est pas tout de suite sur la même longueur d'onde.. trop tôt.. trop tard ! Je te remercie d'être passée me voir.


Que l'année soit belle pour toi marquée de pierres blanches tous les jours !


Bises de Jeanne



Marie 02/01/2013 14:15

bon-jour Jeanne...
voilà une histoire qui parle bien de la difficulté des rapports humains et de l'hypocrisie qui règne dans les familles!!! Alain était prêt à festoyer puisqu'il est venu avec des fleurs et du
champagne.les critiques ascerbes envers Caroline...pourquoi est-il venu assister au repas de Noël si c'est pour jouer le trouble fête?
une pensée pour Alain et tous les frustrés :
"c'est n'être bon à rien que n'être bon qu'à soi"VOLTAIRE.
belle journée bisous,MARIE