Défi n° 91 = Mélancolie de fin de l'An

Publié le par M'amzelle Jeanne

    Pour Jill-Bill de la communauté des Croqueurs de mots

        015

      Depuis toujours un sentiment de protection et de bien être m'entoure dans cette petite maison, faites de bric et de broc, enfin presque ..

Cette maison a été faite pour moi, en pensant qu'un jour je serais âgée et que peut-être aurais-je des difficultés à me déplacer...

De plein pied, de larges portes, un évier devant la fenêtre ou je peux faire ma vaisselle en regardant pousser mes fleurs et voir les petits oiseaux venir picorer... Une grande cheminée ou le feu flambe souvent..

Sur de vieilles bases, tout a été possible   Quel bonheur..

Une véranda ou mes géraniums roses deviennent arbres  et fleurissent tout l'hiver. ... même sous la neige comme ce matin !

Oui, j'aime ma petite maison! je voudrais tant qu'elle puisse abriter ceux que j'aime.. mais je sais l'impossibilité des choses que la vie impose.

Des questions m'assaillent en cette période de réflexions...  que va devenir cet environnement que j'aime tant?

Chaque parcelle de ces biens porte en elle le souvenir d'un être aimé, d'une amitiés fidèle, d'un moment de bonheur fugace ou profond. C'est toujours une histoire différente que je me raconte lorsque mes yeux se posent sur chaque objet, ils me font revivre en pensée les années perdues, la vie de ceux qui ne sont plus.

Lorsque j'ouvre la porte de l'armoire vosgienne, grinçante sur ses gonds de fer, j'aime l'odeur de lavande qui se dégage de ce meuble ancien. Depuis quand est-elle dans notre famille ? Pour qui a-t-elle été créée.. pour un mariage ? La lourde clef est unique.. Qui étaient ces forgerons ingénieux, ces ébénistes qui ont su créer ces somptueuses volutes ? Ce travail datant de plusieurs siècles est remarquable. Une touche de marqueterie faite d'essences de bois différentes rehausse la finesse de ce chef d'oeuvre. Comme j'aime ouvrir ce "monument" cette masse de chêne, qui protège toutes les reliques importantes de ma vie : albums de photos, papiers de famille, coffrets ciselés ou se serrent de pauvres bijoux, d'or si léger et fin, de plusieurs générations de coquettes.

    Cette petite maison, ce qu'elle abrite... que vont être leur devenir?

Seront-elles aimées  autant que j'ai su les aimer, les apprécier ?

Le travail n'est plus à la porte de chez soi, la jeunesse préfère souvent aller choisir son ameublement dans les magasins offrant des produits de pays lointains..

Oui.. chers meubles, chère maison....qu'allez-vous devenir.. sans moi ! 

 

     

Jeanne

Publié dans DEFIS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Très émouvant ce texte et ton attachement à ta maison. J'ai aussi une véranda et j'apprécie beaucoup, c'est mon jardin d'hiver. Je suis aussi attachée à ma maison et même si je viens d'en acquérir
une autre, je ne peux pas quitter la première, enfin pas tout de suite. C'est important les repreneurs aussi d'être en phase avec eux. Hélas aujourd'hui avec l'immobilier en crise, on ne peut pas.
Bises
Répondre
M


Je suis heureuse d'avoir reèu ta visite matinale.. Merci !


C'est toujours une mélancolie cette pensée de partir un jour... la pensée aussi de nos enfants qui sont loin et n'apprécient pas forcément votre manière de vie.. qui souhaite autre chose, autre
région, autres amis oui, je ressens un désamour qui me peine et sans le vouloir je l'ai fait exprimé très fort.


Je te souhaite un beau dimanche et t'envoie un bizou .. au ciel bas ce matin !!


Jeanne



L
Je comprends fort bien ton sentiment, chère Jeanne, toi qui a toujours vécu dans cet environnement aux meubles d'autrefois embaumés du souvenirs d'anciennes coquettes, qui y remisaient,entre
autres, leurs bijoux et leurs toilettes! Un passé vit dans ce bois et tu le ressens quand, songeuse d'automne, tu écris cette consigne. Ton texte est très beau et nous fait songer aux ombres du
passé qui eurent, peut-être, de semblables pensées.
Bises, chère Jeanne,
Lorraine
Répondre
M


Comme je suis heureuse de te lire chère Lorraine. Tu as  bien compris mes sentiments, qui ne sont pas forcément de tristesse ni de mélancolie profonde.. une réflexion que ce défit proposé
m'a donné un fil que j'ai tissé ! C'est certain le passage de toute vie a dû ressentir ce sentiment. Les objets ont une vie plus longue que la notre, ils continuent indifférents sous d'autres
mains.


Je t'espère en bonne santé pour que tu puisses traverser ces mois d'hiver facilement. Avec amitiés je te souhaite une bonne nuit.


Bises à toi de la part de Jeanne



M
coucou du soir à tous....
Nostalgie, nostalgie.
pas drôle tous les jours d'être seule.ça implique :tout faire seule...quand cette solitude dure depuis bien trop longtemps,quel tracas!personne avec qui échanger le soir,les impressions, les bras
tendres. une épaule solide qui m'apaise et me comprenne.cette tendresse manquante.les habitudes prises (on ne parle pas d'âge)qui sont un repère.l'isolement social et familial, toutes ces choses
sont difficiles à gérer.ouf, les amis et camarades sont là, Dieu merci.le chat aussi qui ronronne près de moi et m'apporte de l'affection.ce petit logement dans lequel je vis mais qui ne
m'appartient pas.un enfant,c'est tellement égoïste! c'est pas toujours compréhensif, pour ma part, je me suis toujours occupée de ma mère.impossible pour moi de la laisser décliner et partir seule
au pays de lumière.la vie est faite de ruptures, je pense que c'est ce qu'il y a de plus dur à gérer.je reprendrais un bon vieil adage: "l'essentiel est d'avoir la santé" mais ça ne comble pas
cette fichue SOLITUDE.
Répondre
M


Je suis troublée par ce message.. il est difficile de "grandir" seule c'est vrai c'est une grande souffrance. Nous devons nous battre constamment..  de tout coeur j'espère que cette bataille
vous allez la gagner. Conservez la santé, faites de longues promenades.. méditation sur votre moi profond ... remercier du beaucoup que vous avez.. sans  regretter le peu qui vous manque.


Avec mes amitiés


Jeanne



L
bizzz des Caphys venus faire un petit tour dans ta belle maison
Répondre
M


Et ben Y sont les bienvenus les caphys.. asseyons-nous donc on va causer.. J'vais chercher la fiole de pommes !


A une autre fois ici ou là 


Merci de nous faire rire avec l'actu  pas toujours drôle !!!



L
Coucou Jeanne ! Et je ne t'ai pas mis combien j'aime la photo que tu as choisie, d'autant plus qu'elle est "perso" et c'est fou l'attrait qu'a cette photo pour moi : chaleur et fleurs jolies
dedans, beauté froide de la neige dehors ...
A plus tard ici ou là, gros bisous.
Répondre
M


Ton gentil com.la description chaleureuse que tu as fait de ma photo me touche beaucoup Merci!.. C'est bien vu.. je le ressens ainsi.


Au grand plaisir de se retrouver  chére Hélène.


Que ta soirée soit agréable .


Bises de Jeanne



C
Ta maison a une belle âme et histoire qu'elle saura transmettre et raconter j'en suis sûre. Une maison chargée de souvenirs très joliment mis en mots. merci à toi de ce partage émouvant.chloé
Répondre
M


Heureuse de te lire.. Merci de ton gentil commentaire.


Bises de Jeanne



N
Ne te pose pas ces questions, Jeanne. Réjouis-toi de tous les souvenirs qu'évoquent ces objets. Tu nous a fait partager un peu de ton intimité chaleureuse, j'ai senti le parfum de la lavande et cru
caresser doucement l'armoire. Ils seront aussi imprégnés de ta présence. Que sait-on du futur?
Bonne soirée, bises.
Répondre
M


Je viens de te faire une longue réponse qui ne s'est pas enregistrée.. je te répondrai plus tard


Bises à toi chère Noune


Je reviens vers toi. Non je ne me pose pas de question triste.. je sais.. je sais Bien entourée quelque fois on se sent seule.. mais là je suis seule, et c'est parfois lourd....Ce petit texte est
parti  dans une réflexion.. je ne voulais pas tomber dans le pathos.. mais c'est un peu ma nature de regretter quelque part.


Merci d'être passée.. reviens quand tu le souhaites.. des petits fours de Noel vont bientôt sortir du four  je t'en reserve quelques uns !!


Belle soirée à toi et au grand plaisir de se lire encore.


Jeanne



C
Ne sois pas triste. Vis heureuse dans la maison que tu aimes, ne pense pas à ta disparition mais pense plutôt à vivre - et à écrire ! Et, si tes meubles sont dispersés dans les logements de
plusieurs de tes proches, ils n'en resteront pas moins tes meubles, pleins de souvenirs : j'ai chez moi, par exemple, un lit de mon arrière-grand-mère, et des assiettes de ma grand-mère, d'autres
personnes de la famille ont recueilli d'autres choses. Nous les aimons et aimons penser à eux en regardant ces objets. Une dame charmante a acheté la maison de mes grands-parents maternels, et nous
avons été heureux de la "choisir" parmi tant d'autres acheteurs potentiels, elle qui aime à son tour cette belle maison. Quant à la maison de mes grands-parents paternels, qui, eux, ne voulaient
plus y vivre, elle est aujourd'hui un bien très précieux pour nous tous, et j'en ai même publié des photos sur mon blog...La vie, c'est un échange continuel de tout, et il y a aussi beaucoup
d'imprévu... alors ne te tracasse pas et profite (longuement !) de ce qui te rend heureuse.
Répondre
M


Heureuse de lire ton reconfortant commentaire.. Je sais tout cela.. la vie continue.. les objets vivront ici ou là.. mais n'empêche que mon imagination ne peut s'empêcher d'anticiper !! Chaque
instant est précieux,  le moment présent est important et on se doit de le bien vivre.. C'est ce que je tente de faire, je sais que je suis priviligiée et je remercie ceux qui m'ont
précedés.. Je suis très heureuse de pouvoir aller sur internet,  d'avoir un blog.. et votre amitié virtuelle en commentaire.. Merci merci !..


Bonne journée .. je t'embrasse..


Jeanne



F
il y a tjs ds gens intéressés rassures toi
Répondre
M


Oh ce n'est pas de conserver ou de perdre qui  m'inquiéte.. mais de penser que les objets qui pour moi ont une valeur sentimentale seulement,  iront un jour dans une réserve .. un
grenier.. chez Emmaüs.


Je te fais un gros bisou


Jeanne



E
c'est merveilleux que tu sois bien chez toi, quel privilège ! profite de ta bonne et douce maison... il est vrai qu'on a plus de peine à abandonner ce qui nous vient des anciens que ses propres
biens. un écho ici si tu as quelques minutes :
http://eperluette.over-blog.com/article-le-lit-de-meme-58974096.html
Répondre
M


Merci Emma ! Je suis allée sur ta page.. "Eloquante" c'est le moins que l'on puisse dire.. Oui, c'est pour éviter cette.. d'attente dans ce genre de mouroir que ma petite maison a été conçue..
Mais  est ce posssible de faire un choix ? ce n'est pas moi qui le détient !!


On ne sait jamais.. toutes les possibilités sont ouvertes...


Je te fais une très grosse bise.. Merci pour tout !


Jeanne



J
oui je suis de ton avis...mais il ne faut pas que nos souvenirs deviennent un poids pour nos enfants... la vie n'est plus la même et ils ne peuvent rester à nos côtés, famille, belle famille,
travail... c'était plus simplequand le périmètre était restreint. Leurs vies sont aidés par la technologie mais le temps en devient encore plus réduit.
ce WE ils sont tous venus maintenant ça sera le WE avant Noël et après...peut-être en mai, pas facile pour eux non plus ne pas culpabiliser mais pour l'internat de l'un il faut partir à peine
arrivé, et ces déplacements sont autant de gouffres dans le budget.
la maison c'est le coeur tant qu'il bat ensuite advienne que pourra ! Nos enfants ils feront avec l'amour qu'on leur laisse.
je t'embrasse Jeanne
Répondre
M


Coucou chère Josette.. ton message m'a été très précieux et m'aide quelque part à accepter ce qui est ma vie.. les amis c'est cela ..ils aident à booster lorsqu'il y a de la morosité dans l'air.
C'est certain que la vie de nos jeunes est beaucoup plus compliquée que notre vécu..


Je partage vivement ton point de vue. Mon texte est parti pour ce défi et ma morosité s'est faite jour.. mais au fond de moi.. j'accepte de grand coeur leur liberté, chacun son chemin !


Je t'envoie amitiés et pensées douces.


Jeanne



M
chère Jeanne comme je suis touchée par ton tendre souci....
Répondre
M


Ma longue réponse n'a pas voulu partir.. je reprends.. Je te disais donc que je sais je sais que l'on doit se détacher au maximum, que les biens terrestres ont peu de valeur.. mais j'ai joué ce
défi et les mots sont partis..


Je t'embrasse très fort et serai heureuse de te revoir.. Je t'espère courageuse !



D
si tes pensées sont douces, de charmantes gens l'occuperont. Pour moi, maison ancienne de la fin du XIXème et une des précédentes habitantes y a vécu jusqu'à 100 ans au moins. Par contre, pas de
plein pied .. alors peut être qu'un jour nous devrons la quitter, notre maison lorraine. bises
Répondre
M


Je te remerccie pour ce partage.. c'est exactement ce que je pense.. je souhaite qu'une douce continuité pourra être vécue dans ma petite maison.. mais en attendant.. je suis là et j'en profite
pleinement !


Bizzouxx du soir ...belle soirée à toi !


Jeanne



O
Chère Jeanne. Ton texte est aussi beau que triste et nostalgique. Tu as si bien décrit ta petite maison que j'ai eu l'impression de me promener avec toi et de découvrir à tes côtés ton
environnement et ces meubles qui ont une histoire.
Il faut espérer qu'après nous d'autres seront sensibles au vécu des objets et sauront leur donner les soins et la place qu'ils méritent au coeur de la maison.
Je t'embrasse Jeanne en espérant que cette mélancolie n'est que passagère. Tes yeux vont-ils mieux ?
Tes géraniums sont si grands qu'au premier regard j'ai cru qu'il s'agissait d'un laurier rose.
Re-bisous :-)
Répondre
M


Bonsoir Oxy ! En ce moment mes réponses ne s'impriment pas ? je dois recommencer et parfois les idées, les mots du premier jet ne reviennent plus ! Je n'étais pourtant pas trop nostalgique
lorsque j'ai écri ce défi.. cela a du venir de mon moi profond. Je suis heureuse de vivre ou je suis, dans cette région qui n'est pourtant pas favorisée ni pas le climat, ni par ses structures
pour les jeunes. Je vais avoir de nouvelles lunettes spéciales pour lecture et ordi, je mets des gouttes dans mes yeux et merci.. je suis mieux. tout en faisant malgré tout de plus longues poses.


Bonne nuit chère Oxy et au grand plaisir de se lire de temps en temps.


Je t'embrasse.



M
Ne t'inquiète pas pour l'avenir et profite ! comme elle est jolie ta petite maison plein de souvenirs ! bisous
Répondre
M


Merci pour ton passage chère Marie.. Je regrette vous avoir paru nostalgique c'est le défi qui a fait remonter de mon moi profond les mots de ce texte.


Bonne nuit à toi et au plaisir de se lire encore.


Bises de Jeanne



L
Bonjour Jeanne. Une chaleureuse maison dont tu peux être fière. Vis-y (oh, c'est pas joli, dit ainsi ) pleinement, pour l'heure c'est toi qui es dedans ! Plus tard, ta descendance en prendra
sûrement soin. Gros bisous.
Répondre
M


Doucement me voici près de toi.. j'ai pris un long retard pour les réponses aux gentils commentaires, mes yeux me faisaient très mal.. je vais donc faire mes réponsses par petites quantités
maintenant. De nouvelles lunettes seront chez moi la semaine prochaine... youpi!


Je ne me fais pas de soucis pour la suite qui sera donnée.. c'est le défi qui l'a voulu ainsi !


Bonne nuit chère Hélène et au grand plaisir de se lire encore.


Jeanne



J
Bonjour Jeanne ! Emotion... Tu me fais penser à mon gand-père, menusier/ébéniste qui a tout fait de ses mains côté mobilier, un beau travail sculpté même de fruits pour la bibliothèque vitrée... A
son placement en home chacun de ses enfants a hérité d'un meuble et de ses affaires veillottes c'est vrai, pas de luxe aucun... sa maison vendue, elle avait encore sa cuisine en terre battue... Que
vont devenir comme tu dis maison et objets, j'espère entre de bonnes mains !!! Merci Jeanne, je t'embrasse, jill
Répondre
M

Chère Tite Jill.. Comme tu le dis si bien.. Emotion.. en te lisant ! Je t'embrasse très fort ! Jeanne