A LA MANIERE DES ROIS MAGES

Publié le par M'amzelle Jeanne

thRois-Mages.jpg

A la manière des rois mages ! 

 

Lorsqu’elle reçu le carton d’invitation, Michèle venait d’étendre son linge sur le fil tendu au fond du terrain en pente de l’arrière pays de Menton, Sospel, son pays, son rocher.  Elle avait remarqué le toit jaune de la voiture de la poste montant le chemin encaissé. Le soleil matinal ne touchait pas encore les  collines de l’ouest, qui restaient bleuies de la nuit passée. Les mains encore humides,  elle remarqua dans le paquet de factures et  prospectus  une  enveloppe à l’écriture inconnue qui l’intrigua. Bien vite, entourée de ses amis à quatre pattes elle poussa la porte pour déposer baquet et courrier pour ouvrir cette enveloppe mauve, au papier toilé de Saint Louis.

Ses compagnons de chats, en particulier « Bout d’chou », au pelage d’un blanc soyeux exceptionnel  ne lui laissent  pas le temps de s’asseoir et de lire tranquillement,  tournant et virant autour d’elle, réclamant toujours, caresses, petites récompenses de viande hachée données en boulettes ici et là, les repas collectifs ne laissant pas ce joli chat peureux approcher des gamelles habituelles.  Michèle vit seule, éloignée des bruits de la ville,  entourée d’un univers bien particulier. Ses  pensées d’amour universel  pour la vie, ses écrits publiés, reçus d’une façon automatique lui ont crée un réseau important d’amis fidèles de même pensée. Du haut de ses montagnes, Michèle capte des ondes que le commun des mortels et la plupart de nous ont des difficultés à concevoir. Cependant,  nous ne pouvons nier l’évidence que des ondes cosmiques nous entourent, quelques uns peuvent capter et c’est le merveilleux pour certains, la crédulité pour d’autres, libre à chacun de croire ou ne pas croire… This is the question !

Avec bonheur elle reçu l’invitation qui lui était envoyée, pourra-telle faire le voyage ?

 

Les cloches de la cathédrale sonnent à toute volée, un samedi matin « C’est certainement un mariage » se dit Lili en ouvrant sa boite aux lettres dans  l’entrée de l’immeuble où elle vit depuis quelques années, dans cette magnifique cité corsaire : Saint Malo ! Une ville magique aux yeux de beaucoup,  surtout  lorsque des terres et forêts Haute Marnaises l’ont débarque. .

Parmi les documents reçus,  le tri est vite fait et mis aussitôt dans la poubelle, une enveloppe rectangulaire mauve, au papier toilé de Saint Louis attire son attention. Lili ne reconnait pas cette écriture, elle  est très intriguée du tampon postal. Lili a  une vie active, sa  famille est très importante pour elle, elle sait  donner priorité à chacun.  Tous sont entourés de ses pensées et de son amour.  Elle aime voyager, rencontrer du monde, elle aime les gens et les choses d’une façon simple et profonde. Son passé dans l’édition, son gout pour la lecture l’ont conduite à faire des rencontres  d’écrivains, à  fréquenter des ateliers d’écriture, pour finalement devenir elle-même la prêtresse de ces soirées conviviales où les mots sont choisis pour dire une histoire, des  histoires  sans fin,  conjuguées sur tous les tons.. Où l’inspiration est mise à l’épreuve et le résultat toujours surprenant.  L’ascenseur lui fait monter rapidement les trois étages, les clefs dans la serrure, les paquets posés dans le long couloir, elle arrive dans sa jolie cuisine colorée, fenêtres ouvertes, de  la superbe  cathédrale,   laissent entrer fleurs et soleil.

Ouvre-lettre en main, l’enveloppe à la belle écriture et au tampon lointain laisse passer le message. Son regard se fige un instant… un mot se lit sur ses lèvres : déjà !

Je dois regarder mon agenda se dit-elle

 

Pendant ce temps en Anjou, à Saumur,  Etienne, le mari d’Annie travaille dans le potager, les légumes sont beaux cette année  il en est très fier. La postière sur son vélo arrive toujours rieuse. Ces échanges matinaux sont  un vrai  plaisir.

Tous deux amoureux de chevaux… questions  et remarques fusent des deux côtés.

 « Voici votre courrier et celui de votre dame ».

 « Annie les nouvelles sont arrivées ! »

Annie n’attends pas, toujours très pressées de connaître… de lire et de répondre aussitôt réception faite.  Parmi les courriers de banque, courrier de remboursements, elle prend tout de suite une longue enveloppe mauve au papier toilé Saint Louis,  je ne connais pas cette écriture. Annie rejoint  son bureau,  le téléphone sonne : « Allo .. allo.. Embarquement immédiat au dos du Chameau volant », elle laisse courir un peu  l’annonce de sa messagerie qui fait toujours sourire et se demander aux interlocuteurs  le pourquoi   d’une annonce aux accents tellement colorés  et exotiques.

            Annie est à la retraite de l’enseignement. Par amour de la langue Russe qu’elle a étudié dans ses jeunes années, elle est devenue  traductrice et a traduit de russe en français le livre de Vladimir Zagreba  dont  le titre est « CHAMEAU VOLANT ». Toute une histoire, que ces histoires qui n’en finissent pas au long de ces 692 pages. Annie a beaucoup peiné dans ce travail de traduction qu’elle emmenait partout lors de ses voyages de vacances et déplacement. Annie, sa famille, ses frères et sœurs viennent toujours aux vacances  dans la maison familiale où la grande table pendant quelques années fût occupée de dictionnaires, de papiers brouillons  et toutiquanti !

Allons voir se dit-elle en prenant le carton dans ses mains.

Enjouée comme elle est toujours ce fut dans un grand  éclat de rire qu’elle annonça la nouvelle à son mari.

 

 

De Mayotte, Sylvie la fille de Jeanne voulait fêter dignement les 100 ans  de sa maman en invitant ses amies les plus chères.

 

 Ni l’une,  ni l’autre de ses trois personnes ne se connaissent.

Elles habitent aux trois pôles extrêmes  de l’hexagone.

Elles ont chacune une  façon de vivre très différentes.

Elles sont nées dans les mêmes années

Ont les mêmes goûts pour l’écriture.

Et Jeanne les adorent !

 

Je ne vais pas vous décrire Jeanne, elle n’a pas cent ans !

Mais pour faire un tel déplacement, il fallait avoir une bonne raison, c’est la seule trouvée !

 

 

Le 7 0ctobre 2010

 

 

 

PS:   Une amie viens de me dire combien elle avait aimé ce texte..

Alors peut-être aimerez vous aussi ce petit texte ancien ? 

Publié dans PETITES NOUVELLES

Commenter cet article

Di 18/01/2013 01:48

Beau défi pas facile et réussi. Annie, Lili et Michelle doivent aimer beaucoup Jeanne pour faire un si long voyage. Et comme Jeanne les adore toutes les trois, elles vont certainement bien
s'entendre. Jeanne n'aimerait pas quelqu'un qui ne lui ressemble pas quelque part. Belle lecture intrigante que j'ai aimé poursuivre jusqu'à la fin. Bonne journée Jeanne.

M'amzelle Jeanne 18/01/2013 14:21



Je suis touchée de ta venue chez moi et de ton gentil com. Merci merci chère DI amie le LenaÏg


une amie est très précieuse.. alors lorsque l'on a la chance  d'en avoir trois.. c'est  fabuleux!!
Je te souhaite une belle journée et serai heureuse de te lire encore.
Avec amitiés un gros bisou file chez toi.


Jeanne



cafardages 12/01/2013 11:42

les cafards te saluent en ce samedi moizelle Jeanne

timilo 12/01/2013 05:56

Je relis ton article et je te souhaite Jeanne un bon et doux weekend
Bisous
timilo

M'amzelle Jeanne 12/01/2013 09:03



Certains défis ne sont pas simples..
Je te souhaite une belle journée et t'envoie un gros bisou itou



flipperine 11/01/2013 23:22

c'est très joli

M'amzelle Jeanne 12/01/2013 09:02



Merci Flipperine, heureuse de savoir que ce texte ait pu te plaire.


Bonne journée



Francois 11/01/2013 17:32

J'ai beaucoup aimé.

M'amzelle Jeanne 11/01/2013 18:48



J'en suis enchantée cher François.. Je viens d'aller chez toi.. et c'est extrêment intéressant !
Au plaisir de se lire encore !
Jeanne