AUPRÈS DE MON ARBRE !

Publié le par M'amzelle Jeanne

AUPRÈS DE MON ARBRE !

Oh cher Saule !

Dis-moi,
Depuis quand tes premières racines
ont-elles eu cette idée folle
de te planter là..
Combie
n de générations as-tu vu passer

Sur ce chemin poussiéreux
caillouteux
« Chemin du Four à Chaux »
Où, plus aucune trace ne subsiste de ces temps glorie
ux.
Au siècle avant le dernier,

C’était un aller et retour continu

Menant à la gare,
de lourdes voitures chargées de sacs
Tirées par des chevaux
conduites par des hommes en sueur
pour un bien maigre salaire
Un certain 8 Juin
c’est près de toi
que sont passés l’armada des troupes
de la libération
Majestueux
est ton panache !
A l’ombre de ton feuillage
aux branches chantantes dans le vent

Qu’il est doux de rêver
entendre ta version, tes secrets de vie.
Tous ces mots, ces bruits que l’on peut imaginer
et faire revivre.
Je ne connais pas de meilleure musique
Tu es le repère.
du plus loin que l’on soit

dans cette plaine.
A la ronde, tu en es le point de mire.
Combien d’hivers, combien de printemps
a-t-il fallu
Pour arriver à façonner
ton tronc noueux
Toujours placide.

Mon plaisir est de tenter de pouvoir t’enlacer
Oh non,
Je n’ai jamais voulu m’éloigner de toi
Et lorsque le petit chien Gadgio
gratte à ta base
c
omme un petit fou
Je sais que j’ai eu raison

6 Juin 2015

AUPRÈS DE MON ARBRE !

Publié dans poèmes

Commenter cet article

Catheau 12/03/2016 14:34

Merci à l'amoureuse des arbres d'être venue respirer sous mon arbre. Amicalement.

M'amzelle Jeanne 14/03/2016 08:45

agréablement est ce moment de respirer côte à côte en communion !
Merci .

Quichottine 23/08/2015 10:27

Vivre près de cet arbre est un vrai bonheur.
Passe une douce journée. Bises.

M'amzelle Jeanne 23/08/2015 13:56

Bonjour Quichottine... Merci d'être passée près de mon arbre... de m'avoir laissé ce petit mot! Vivre simplement auprès des choses qui ont un lien avec nos racines, laborieusement savoir que se fabrique quelques "petites radicelles" qui vont perpétuer... Comme toi, je pense que c'est un vrai bonheur !
Nous venons d'avoir un orage.. Avec amitiés je t'embrasse.

celiandra 19/06/2015 22:10

Les arbres qui ne les aime pas?
Savez vous bien qu'ils ne vous le montrent pas , qu'ils vous écoutent?
Savez vous qu'ils vous transmettre , lorsque vous caresser leur écorce,
bien des ondes positives.
Savez vous que les Dryades, mes soeurs,
vivent avec eux et les soignent,lorsqu'on ils sont malades,
et Hélas périssent, en même temps qu'eux?
Alors éviter de détruire cette Nature qui est votre force ,
car sans Elle dans quelques temps , vous ne survivrez pas


Amitiés

M'amzelle Jeanne 20/06/2015 22:04

Beau témoignage que celui que tu nous donnes de ta relation avec les arbres.. Merci beaucoup
Nous avons besoin de leur force. La sève qui coule en eux est de même composition que le sang qui coule en nous..
a dit un scientifique.. ce sont donc nos frères
Merci d'être passée Je te souhaite un bon dimanche..
Bizoux

sabine la pèlerine 17/06/2015 14:58

Une merveille de tendresse, de vie, de beauté, de gratitude .............!
Et que j'aime ces mots "Tu es le repère, du plus loin que l'on soit ."

Hier, je contemplais avec une infinie tristesse toute une moitié de notre "arbre à paroles" qui va devoir être coupée : une énorme branche, représentant près de la moitié de l'arbre, s'est déchirée ...!
On ne sait comment, un coup de vent, la vieillesse ........
Les cerisiers sont toujours plus fragiles, et celui-là a bien 100 ans !

Je caresse souvent l'écorce des arbres, ils aiment tant cela, ils en frissonnent même ...

Il y a encore un four à chaux près de notre logis, on va lui dire bonjour parfois .........

Ton poème est une incroyable merveille, jeanne, dans tout ce qu'il évoque d'authentique : sabine, qui fait voler vers toi et vers ton saule des milliers d'oiseaux !

M'amzelle Jeanne 18/06/2015 10:29

Chère Sabine.. ton commentaire me fait un énorme plaisir sachant que tu n'as que peu de temps ! Tristesse pour ce pauvre cerisier qui avec l'âge s'est effondré.. Il faudra retrouver "un arbre a paroles" pas très loin de chez vous pour lui confier vos désirs.. et le remercier pour ce qu'il vous donne ! Il n'y a pas beaucoup d'hirondelles cette année.. tout au moins je n'en avoir vu que quelques unes.. d'autres petits moineaux mais très peu par rapport aux années précédentes.. Mais il fait tellement froid et humide encore ce matin..
Avec mes meilleures pensées je t'envoie une grosse bise.

enriqueta 14/06/2015 18:57

Un beau voyage dans le temps.

M'amzelle Jeanne 15/06/2015 10:40

Je me suis imaginée.. toute sa vie à cet arbre..
Mais il en a vu bien d'autres encore !!
Merci à toi chère Enriqueta, d'être passée